• Shayna Dunkelman le 18-09/2008 à la Luggage Galerie de San Francisco - Californie. Prise vidéo Edward Schocker pendant le 11ème festival pour People & Thingamajigs.

    Un rendez vous pour les fans sur webSYNradio afin d'écouter la playlist de SHAYNA DUNKELMAN.

    I made a mix of mostly experimental music for a French online radio station, webSYNradio. It will be featured and streaming on their website between Dec 15-22. You can find my mix and playlist here.
    J'ai fait un mélange de musique expérimentale pour une station de radio en ligne française, webSYNradio. elle aura la primeur sur leur site entre le 15 au 22 déc. Vous pouvez trouver mon mix et playlist ici. sic Shayna D.

    En compagnie des choix de la musicienne : Zeena Parkins, Guðmundur Steinn Gunnarsson, Kevin Shea Adams, Ferrante and Teicher, Toru Takemitsu , James Tenney , Maryclare Brzytwa, Matt Marks, Preshish Moments, The Norman Conquest, Peter B, Slow Children, Wiener Kids, Ches Smith And These Arches, People Like Us and Wobbly, Cornelius, John Zorn, Caleb Burhans, Theresa Wong, Ayako Kataoka, Ikue Mori, Prefuse 73, vous déssablerez vos oreilles.

    C'est du 15 au 22 décembre 2011 Sur le lien suivant (click here) Shayna Dunkelman/websynradio.

    Double / eye of Shayna Dunkelman

    Dominique Balaÿ le manager de la radio a invité Shayna Dunkelman à réaliser cette suite musicale après sa rencontre lors de l'événement de l'été : "projet de Fukushima" dans le local  the Stone à New-York en partenariat avec John Zorn.

    + d'infos

    Link Play Liste Transfer

    Shayna Dunkelman

    Projet Fukushina

    The Stone

    © studio point to point


  • Bill Fristell, Ron Carter, Paul Motian in Monroe of Bill Fristell

    WITH AUGUSTO, GARY


    Augusto Pirodda, Gary Peacock, Paul Motian,

    from "No Comment" published by "Jazz werkstatt" Recorded the 4th of april 2009 in Systems two Studios, Brooklyn , NY Sound Engineer Joe Marciano Mixed and mastered by Manolo Cabras

    GOODBYE

    Thanks

     mangacharlus 

    © studiopointtopoint


  • Cameo, music CAMEO for Kira Perov's 

    Vanity, music VANITY for Kira Perov's

    Shame, music Shane for Kira Perov's


    Continue, music CONTINUE for Kira Perov's


    Colavita, music COLA for Kira Perov's


     La musique a été choisi en fonction des titres donnés par le paronyme de Kira Pervo. Pour r&aliser une ballade :"C'est aussi bien comme ça."

    © studio point to point


  • Necrosis 1981 First record

    Esplendor Géométrico est basée à Madrid. (Voir website Click here) Esplendor Geométrico est un groupe de musique industrielle espagnol formé au début des années 80 par Arturo Lanz, Juan-Carlos Sastre et Gabriel Riaza, après leur départ d'Aviador Dro, groupe pionnier de la synthpop espagnole. Ils prennent pour nom le titre d'une œuvre futuriste, "Splendeur Géométrique". En 1981, ils éditent leur premier single, Necrosis en la poya, sur le label Tic Tac, bientôt suivi de leur premier LP, El acero del partido (1982). En 1985, le groupe crée son propre label, Discos Esplendor Geométrico, et édite son deuxième LP, Comisario de la luz. Leur style facilement reconnaissable, à base de rythmes industriels durs, a été développé sur leurs deux albums suivants, Kosmos kino (1987) et Mekano turbo (1988), ce dernier étant considéré par beaucoup comme le lancement définitif d’Esplendor Geometrico. Après l'album Live in Utrecht (1989), les œuvres du groupe paraîtront sur le label GeometriK. Lire la suite sur (Voir page wikipédia click here)

    Esplendor Geométrico : PULSION                                                      Música

     Esplendor Geométrico - EL ACERO DEL PARTIRO                          Música

    Esplendor Géométrico : DESTROZARON SUS OVARIOS                Música

    Esplendor Géométrico : HEMEN NAGO                                         Música
     
    A V A N T     #1
    Esplendor Géométrico : Avant #1 (part two Moscu esta helado,  Moscow est gelé). AVANT is a monograph on experimental music in Spain. From the most academic electoacoustics to industrial music, from radiophonic art to post-no-wave improvisation, AVANT retraces some of the key moments of the Spain's musical avant-garde, scarcely documented until now. Each AVANT focuses on the work and career of a group project from the scene, documented and composed of two parts: the first part reconstructs the artist's context through interviews, and the second part retraces the artist's work with musical examples. (lire la suite sur Ubu.sound.com click here) 



    Carte Espagne blason et devise : "Plus Ultra", "encore au delà" les splendeur de l'Espagña.

    Kino Kosmos Berlin Architecte Josef Kaiser et Herbert Aust PointtoPoint Studio

    Thanks

     Page en cours © studio point to point


  • Nina Simone, Black is the Color and Lulu rouge

    + d'infos

    Nina Simone

    Lulu rouge

    Page en cours © studio point to point


  • FRED FRITH PORTRAIT  フレッド・フリス


    The Technology of Tears de Fred Frith, 1988

    Né en Angleterre en 1949, l'improvisateur, guitariste, multi-instrumentiste, compositeur Fred Frith commence à prendre des leçons de violon à l'âge de 5 ans, avant de se mettre à la guitare à 13 ans... A l'école, il joue de la guitare, de la basse, du clavier et de l'harmonica dans différents groupes.

    En 1968, Frith et Tim Hodgkinson forment Henry Cow, un groupe de blues qui se transforme en une inclassifiable entreprise collective avec Chris Cutler, John Greaves, Lindsay Coope et d'autres; le groupe a duré 10 ans et tourné en Europe sur le circuit indépendant qu'ils ont aidé à mettre en place. En parallèle, Frith développe ses talents d'improvisateur.

    En 1978 il s'installe à New York, où il rencontre la plupart des musiciens avec lesquels il est, depuis, associé : John Zorn, Ikue Mori, Tom Cora, Zeena Parkins et Bob Ostertag. 14 années à New York ont donné naissance à des formations telles que Massacre (avec Bill Laswell et Fred Maher), Skeleton Crew (avec Tom Cora et Zeena Parkins) et Keep the Dog... Dans les années 80, Frith commence à composer pour la dance, le cinéma et le théâtre, ce qui l'amène à écrire notamment pour le Rova Sax Quartet, l'Ensemble Modern, l'Asko Ensemble ainsi que pour son propre Guitar Quartet.

    Quelques projets toujours d'actualité : The Fred Frith Guitar Quartet, Tense Serenity, Stone, Brick, Glass, Wood, Wire (partitions graphiques pour jusqu'à 22 musiciens) et Maybe Monday (un trio avec Miya Masaoka (koto) et Larry Ochs (sax ténor). Fred Frith est l'objet du magnifique documentaire, Step Across the Border, de Nicolas Humbert et Werner Penzels. « Step Across The Border » illustre de façon impressionnante les multiples facettes de Fred Frith, sa diversité stylistique et les multiples voies et angles qu’emprunte cet infatigable explorateur de sons et de formes : l’Art-rock - qu’il avait développé dans les années 1970 avec le groupe Henry Cow - est allié ici à d’astucieux collages sonores et miniatures pop sarcastiques et pleines d’humour, et ponctué de passages très structurés.

    Il est actuellement professeur de composition au Mills College à Oakland, en Californie. 

    « Step Across The Border » illustre de façon impressionnante les multiples facettes de Fred Frith, sa diversité stylistique et les multiples voies et angles qu’emprunte cet infatigable explorateur de sons et de formes : l’Art-rock - qu’il avait développé dans les années 1970 avec le groupe Henry Cow - est allié ici à d’astucieux collages sonores et miniatures pop sarcastiques et pleines d’humour, et ponctué de passages très structurés.

    1 - STEP ACROSS THE BORDERk
    2 - STEP ACROSS THE BORDER 
    - 3 - STEP ACROSS THE BORDER

    Step Across the Border (1990)_6/6 VO par Ed_bunker

    FINAL - STEP ACROSS THE BORDER

    Nicolas Humbert et Werner Penzel ont réalisé ce film consacré au musicien anglais Fred Frith en 1990. Tourné en noir et blanc 35 mm, ce film, se colle au personnage qui l'a suggéré le musicien Fred Frith. Les réalisateurs l'on commenté comme "a ninety minutes celluloid improvisation" (un quatre-vingt-dix minutes d'improvisation sur celluloïd)
    Les personnalités qui traverse le film sont René Lussier, Iva Bittová, Tom Cora, Tim Hodgkinson, Bob Ostertag et John Zorn pour les musiciens. Jonas Mekas, Julia Judge, John Spaceley, Tom Walker, Ted Milton, Robert Frank ainsi que de nombreux Japonais, Anglais, Italiens, Américains, Suisse, Allemand et Français pour les peoples.


    Fred Frith "Step Across the Border" a connu un très grand succès et cela a changé pas mal de choses pour moi. En premier lieu, beaucoup de gens ont commencé à me demander de composer des musiques de films et puis soudainement, il y a eu beaucoup de personnes intéressées par la musique improvisée - qui ne l'étaient pas auparavant - donc le public a en quelque sorte changé. Je dois aussi reconnaître que juste après la sortie du film beaucoup de gens venus me voir en concert sont parti dès le début ! Mais d'autres ont été très touchés par ce film, qui continue d'ailleurs encore à intéresser aujourd'hui. Tous les mois, je reçois des lettres de personnes qui ont vu le film pour la première fois. Cela fait plaisir. Entretien Kat Caraveo an Fred Frith dans Jazz Break 2004


    Only Reflect Fred Frith guitare ....

    Mexico City, Mexico, 2007-03-27 Fred Frith

    No Birds  Fred Frith 1974

    Fred Frith - The as usual dance towards the other flight to what is not - - Fred Frith - MUSIC !

    + d'infos clique sur les liens et les images / + informations click on the words and pictures

    SITE FRED FRITH

    Discography Fred Frith

    フレッド・フリス

    Fred Frith ArtTV

    you_like_music bouclée ! Guitar Quartet Frith.mp3.zip

    Page en cours © studio point to point


  • La Tour-d'Aigues (Vaucluse) - Voici seulement sa deuxième édition, organisée du 11 au 14 août, au château de La Tour-d'Aigues (Vaucluse), bourgade située entre Pertuis et Manosque, mais déjà le festival Jazz à La Tour s'impose comme l'un des rendez-vous musicaux à ne pas manquer en août : pour son site, sa programmation - des musiciens d'ici et d'ailleurs qui cherchent et qui trouvent -, l'attention de l'équipe à servir la musique par le son, les éclairages, l'accueil des artistes comme du public. Derrière cela, l'efficacité tranquille de l'Association pour le jazz et la musique improvisée (AJMI) d'Avignon, présidée par Jean-Paul Ricard. Mot d'ordre fondateur : "Et le jazz bordel !" Sous-titre : sans barrières stylistiques.

    Dans la cour d'honneur du château, dont il reste suffisamment d'éléments (chapelle, tours, terrasse, façade d'entrée, pavillon...) pour qu'on puisse le reconstruire dans sa tête, la scène est installée presque à ras de terre, avec des gradins pouvant accueillir un peu plus de huit cents personnes. Samedi 13 août, jour de pleine lune, les reliefs des pierres sont intensifiés par des lumières orange, un peu de pourpre, un trait rouge. Graphiquement respectueux du lieu. C'est là que l'on a entendu Solo pour trois, création du Guillaume Séguron Trio, et le groupe Ursus Minor. Soirée parfaite.

    Des premiers, un peu gênés par un souffle venteux qui fait plier les partitions, il faut louer la passionnante écriture d'entrelacs rythmiques et mélodiques, l'exigeante interprétation. En deux suites - la seconde pourrait être resserrée - Guillaume Séguron, contrebasse, Patrice Soletti, guitare, et Lionel Garcin, saxophone, jouent avec les notions de répétition et de superposition, créant des mouvements en courbe, poussés par un beau sens de la dramatisation musicale.

    Les rôles des instruments sont changés. On perçoit des timbres, des couleurs, proches des inquiétantes progressions en boucles, marque de Jimmy Giuffre avec le groupe de prog-rock King Crimson. N'est pas loin non plus la douce élégance des trios sans batterie de Jimmy Giuffre (1921-2008), homme du jazz pas dédaigneux d'autres musiques, en particulier de la country - racines texanes, on ne se refait pas. La référence est plus nette : le trio joue en rappel, superbement, dans l'exacte durée, The Green Country (New England Mood) dudit Giuffre.

    Sur le premier temps

    Entracte. De la terrasse, derrière la scène, ouverte au public, on aperçoit des terrains de vignes, des forêts, le dessin d'une rivière, le soleil couchant. Discussions tranquilles. Et bam ! Ursus Minor. Jazz (dans son lien à l'improvisation), hip-hop, avec ses deux voix en flots libérés, raffiné (aux claviers Tony Hymas, qui va du romantisme classique aux emportements les plus claquants du rock), puissant. Et surtout funky à souhait, même en y mêlant le dub reggae ou une pesanteur blues.

    Pour ça, il y a les six-cordes de Mike Scott, qui prend des poses de guitar-hero, et la précision d'attaque et d'impulsion du batteur Q (accentuation sur le premier temps, la marque funk). Au baryton, François Corneloup tricote riffs et ornements. Et l'on découvre la chanteuse Desdamona, voix soul et rap très prenante.

    Dans la matinée de dimanche, Lionel Garcin et Laurent Charles montaient dans les arbres avec leurs saxophones. Drôles d'oiseaux partis dans les cimes conjuguer écriture (des partitions de Messiaen) et improvisation (à partir de relevés à la source animalière). Une invisible surprise pour les promeneurs autour du château du jazz.

    Sylvain Siclier - Envoyé spécial du QUOTIDIEN LEMONDE

    Merci à Sylvain Siclier dont son précis et sympatique  texte reproduit ici a fleuri de couleurs et de liens.

    + d'infos clique sur les liens et les images / + informations click on the words and pictures

    © studio point to point


  • Make Music!  I'm smoked.

    © Studio point to point


  • Tom Gareil le musicien à l'expérimentation indépendante de sonorités vibrantes, sera en concert à l'Espace From Point To Point le Jeudi 23 Juin à 21 heures au 2 & 2 place de la Calade de Nîmes (Place du Théâtre) France.

    C'est, après le vernissage du peintre Allemand Albert Oehlen Museum d'Art Contemporain de Nîmes, aka Carré d'Art ; une bon rendez-vous pour continuer la soirée où après avoir goûté vous pourrez écouter de filantes compositions.

    Aux plaisirs de vous de donner du plaisir.

    + d'infos clique sur les liens et les images/+ informations click on the red words and pictures

    Page en cours © studio point to point


  • Artiste, Picola Naine n'a jamais fait deux fois le même concert, il peut improviser avec Secteur Flèche ou Christophe Meulien, jouer un piano ligetico chopinien dans une soirée gitane ou adapter l'enfant et les sortilèges à la sauce Sun Ra. En ce moment il répare son sampler et change les cordes de sa guitare en écoutant Black Pus, Ornette Coleman et Luc Ferrari.
    Il pense malgré tout être prêt à temps et aimerait interpréter ce soir là quelque chose comme la traversée amoureuse des artères encore électrique d'une ville au réveil, noyée dans un mince brouillard laiteux ou aussi on pourrait remplacer le taxi par une vieille zx break avec un chauffage un peu bruyant, la ville par une route de campagne déserte du nord des landes, mais on garderait l'amour, la nuit qui se couche, et la brume.

    Le Premier du Mois de Juin* Concert

    |||•••••••••••••••••••• PICOLA NAINE •••••••••••••••••••••••|||

    Au 2 +2 Place de La Calade de Nîmes

    de 20 h 30 à 22 heures

    Prix de la place conseillé : un cadeau(x) pour l'artiste


    Actuellement en Galerie
    "SYSTÈME ET NERVEUX"

    Exposition de [Jean-Marc Andrieu - Nicolas Roger Pène].
    --
    FROM POINT TO POINT
    Éditions Galerie Libraire
    2 + 2 Place de la Calade
    30000 NÎMES FRANCE

    Prise video pendant le concert de Picola Naine - 1 juin 2011

    *Au premier Juin la nouvelle lune est nouvelle. Elle est représentée, parfois, sous la forme d’un homme nu. On nous le désigne souvent du doigt pour montrer son derrière qui descend sur la terre. Celui-ci, a une belle périphérie de lumières ardentes et colorées qu'on appelle voie lactée, symbole des chaleurs de la saison que Justine Justin, …, le festoieront jusqu'à sa disparition l'orbite tous l'été» écrit de 1944 par Luc de la Myre entre Le voyage où il vous plaira de 1842 et il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée de 1845 de son célèbre ami et poète Alfred de Muset

    + d'infos clique sur les liens et les images/+ informations click on the red words and pictures

    frompointtopoint.com/article picola naine
    myspace.com/picolanaine
    audioblog.arteradio.com//picolanaine

    Photo du concert par Gellairelax

    © studio point to point


  • "double Cross / something wild" Studio point to point.

    "Prétexte" Morton Feldman Something wild of the City.

    + d'infos

    Biographie M. Feldman     Musiques M. Feldman    © studio point to point





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique