• The Present, Le Cadeau,


    votre commentaire
  • Alain Fleig Poète Capture Point to Point Studio

    Alain Fleig, Poète. Capture Point to Point Studio

    réflexion de Alain Fleig sur Vimeo.

    Alain Fleig est un plasticien qui travaille essentiellement avec la photographie, historien et critique d'art, écrivain et collectionneur. Il est né en 1942 et décédé le 17 décembre 2012.
     
    Il est l’auteur de grandes compositions photographiques réalisées à partir de photographies instantané es. C’est un des premiers ayant adapté dans les années 1970 les recherches  en photographie expérimentale à la représenta tion du désir homo-érotique par la métaphore de l’image : photographies très agrandies afin de valoriser la trame, jeux de mise en abîme, assemblage s de polaroids puis plus tard d’Ektachromes, polyptyque s. Ses œuvres qui proposent aussi une réflexion sur la mise en image de notre monde tournent toutes autour des notions de pulsion"scopique"

    Parallèlement à son travail de recherche photographique, il réalise plusieurs actions de rue liées à sa réflexion sociopolitique. En 1981, participe à la création des Cahiers de la Photographie avec Gilles Mora, Bernard Plossu, Arnaud Claas, Claude Nori… En 1984 à la revue des Arts avec Benzakin, Jaques Fol, Yannick Milhou, etc.

    Dans le même temps, intéressé depuis le début des années soixante par les théories situationnistes, il participe à la fondation du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) et crée en 1973 le Groupe 5, ouvertement d’inspiration situationniste. Il publie une revue : Le Fléau Social, jusqu’en 1975. À partir de 1982 enseigne à l’Université de Paris VIII puis à l’École de l’Image de Poitiers-Angoulème et, enfin à l’École supérieure des Beaux-Arts d’Angers.

    Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages  tant de recherche historique  que de réflexion sur la photographie ainsi que de nombreux articles et textes de catalogues.
     

    + Infos

    Planches,Remerciement Esba Angers et photographe francais

     Le 9 août 1990, Alain Flieg à Poitiers. "Cinématon n°1390 -3'48" Silent film de Gérard Courant.

    Alain Fleig Facebook

    Alain Fleig Wikipedia

    Alain Fleig Livres BNF

    Film document sur le FHAR de Carole Roussopoulos 1971.

    © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  • DANIEL JOHNSTON PHOTO PORTRAIT 2005

    Daniel Johnston 2005

    Figure culte de la scène musicale alternative américaine, admiré et soutenu par Sonic Youth, Larry Clark, feu Kurt Cobain ou encore David Bowie, Daniel Johnston est considéré comme le père putatif de l'Anti Folk et écume depuis des années les festivals plus ou moins underground de la planète, apportant avec sa candeur et ses incroyables mélodies une fraîcheur inhabituelle sur la scène musicale. Souvent assimilé à un artiste brut de la pop music - il fait face depuis l’adolescence à de sérieux troubles psychologiques ayant à la fois accéléré et perturbé son parcours créatif - Daniel enregistre ses premières chansons sur des cassettes auto produites au tout début des années 80. Il compose et dessine à ce moment là depuis de nombreuses années, notamment pour impressionner Laurie, un amour contrarié qui l’obsède depuis le lycée et qui est encore aujourd’hui un des sujets centraux de son œuvre, au coté des Beatles, Brian Wilson et Jack Kirby auxquels il voue un véritable culte. Lien Arts factory Galerie Nomade.

    "Poor You" Daniel Johnston Playlist

    Daniel Johnston Visions Symboliques Point-to-Point

    "Visions-Symboliques" dessin de Daniel Johnston

    Hi, How Are You Daniel Johnston? - NOWNESS from NOWNESS on Vimeo.

    Daniel Johnston By Steven-Le Priol Point-to-Point-Gallery

    Dessin Daniel Johnston par Steven-Le Priol

    + infos

    Daniel Johnson Website

    Steven Le Priol Website


    votre commentaire
  • Dali, Hergé, Présence-Panchounette, Catalan etc,

    " minuit "

    L'image associée à la divertissante dramaturgie quotidienne ne dispose que des limites de sa banque de données.
    Sa multiplication donne du bord à bord. Entre deux bords il y a un blanc. " À votre santé! ".

    Crucifixion peinture de Yan-Pei-Ming, lieu le Belvedere Wienne

    "Crucifixion " peinture de Yan Pei-Ming, lieu le Belvedere Wienne

    Si l'on place, dans un contexte de style baroque, une peinture de genre post-moderne, l'image de masse placée s'échancre jusqu'à découvrir la coquille.

    Public-Public Magazine-Revue Point to Point

    PUBLIC o PUBLIC. Raymond Hains, john Cage, Ian Hamilton Finlay Richard Baquié… Plus de People.Plus de Jeux, un été plus fun !

    La dame se regardant dans le reflet bleuté des lunettes déposées sous la visière beige du monsieur à casquette: " comme il a une grosse bite votre petit chien."

    Merci oui,  Hergé, Salvador Dali, Hergé,Presence-Panchounette,  Hergé,Maurizio Catalan,Etc Minuit Revuegod Point to Point Studio

    © Point to Point Studio XXI°


    1 commentaire
  • Boule Nimoise Jeu Galerie point to point Mesure

    Du maître à la boule nîmoise Jeu : Mesure *

    À considérer que le Jeu est bien ceci et bien cela est Art, on peut se dire : cela est Jeu ou Art est ceci, donc ceci ne sera Jeu et cela ne sera Art. Avec ce logique raisonnement si nous n'avons reculé, on a guère avancé. Et le cela n'explique pas le ceci qui a mûri sur le fumier des lectures de Lewis Carroll, Alphonse Allais, François Rabelais et des raisonnements formels de Max Bill, de François Morellet et autres artistes sportifs, acteurs, designers, architectes, et, amis aux toucher variés de la dîtes boule pratiquée sur les divers terrains du Maine-et-Loire, Bretagne, Belgique, Provence et ailleurs.

    La Boule Nimoise Jeu, Galerie &RvG, &Point to Point Studio

    À l'instar des devancières : boule de fort, boule bretonne, boule lyonnaise, boule provençale, pétanque et autres, le but de ce jeu est d'associer des joueurs ou  équipe pour confronter leur adresse en s'approchant au plus près d'un maître* (1).

    Ce jeu s'organise dans un tracé, cadre à géométries variables, dessiné sur un terrain extérieur ou intérieur. Chaque joueur est principalement équipé de deux boules ; trois sur les terrains larges. (voir Photos).
Le maître étant le point mire de chaque équipe.

    Le bouliste Nimois, Alex, Cercle Noir, Galerie Point to Point,-Studio

    Un bouliste Nîmois en action.

    La partie se déroule comme suit :
-L'équipe qui gagne le tirage au sort fait à pile ou face lance la patate* (1) de l'extérieur du tracé à l'intérieur de celui-ci. S'il rate son geste, que celle-ci sort du périmètre, c'est son adversaire qui prend la main.
    -Une fois la patate stabilisée le joueur s'avance sur le but, choisi un angle de lancement, positionne ses pieds joints* (2) de façons à avoir la patate à son cul.
    -La boule dans la paume, la rainure perpendiculairement au sol*(4), les jambes jointes, le joueur se pli, pour lancer la boule au-devant de lui ; celle-ci se divise en hémisphère gauche et droit pratiquant des circonvolutions pour se rapprocher du but. Dégagé rapidement, sa personne du terrain * (5) .
    -Le second joueur procède de même en s'appliquant à être au plus près de la patate pour gagner le point. Le joueur ou l'équipe la plus éloignée du but recommence jusqu'à gagner le point ; S"y-fait ! l'adversaire jouera pour les mêmes raisons, et, ainsi de suite jusqu'à épuisement de ses boules* (6).
    -Toutes les boules lancées, on comptabilise chaque hémisphère qui se fixe au plus près de la maîtresse* (1). Selon la disponibilité des adversaires la partie s'achèvera en 9, 11, ou 13 points. Deux à quatre joueurs sont recommandés pour dans les petits tracés, quatre à huit et plus pour les grands.

    Boules-type games, Jeu boule, Gallery, Galerie Point to Point

    Boules-type games, Gallery Point to Point.

    Particularités et précisions :

*  (0) La mesure : instrument qui règle les certitudes divergentes des joueurs vis à vis de la boule placée au plus près de la maîtresse

    * (1) Le but ou le maître est une pomme de terre dite patate choisie pour sa forme et sa couleur en contraste du carré tracé. * La patate est la maîtresse du jeu, si on l'a sort de son cadre avec ses boules le jeu est annulé.


    * (2) "pés tanqués" comme dit l'ancêtre. "Les pieds joints" est la forme courante du patois "pés-tanqués".


    * (3) au dos.


    * (4) Photos de positionnement.


    * (5) Toute boule touchant son propriétaire pendant sa course est annulée.

    + Infos

    Clique sur les images

     

    Nervouse Breakdown capture

    Remerciements Cela n'explique ceci vue de détail  "Une lancée égale deux–roulées". Projet artistique mené par revuegod pour point to point Galerie  avec les soutiens artistiques et balistiques de Jérome Lart, Patrick Saytour, Claude Viallat, Alexandre Vorovief ©® 2011

    Video Boules

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • JOYCE WIELAND Portrait par Michael Torosian

    Joyce Weiland Portrait par Michael Torosian

    Joyce Wieland (1930-1998) commence sa carrière comme peintre à Toronto avant de s’installer à New York, en 1962, où elle se fait rapidement un nom en tant que cinéaste expérimentale. Les années 1960 et 1970 sont prolifiques pour l’artiste, à mesure qu’elle explore divers matériaux et procédés, et que ses œuvres se politisent ouvertement, traitant de nationalisme, de féminisme et d’écologie. Wieland retourne à Toronto en 1971. En 1987, le Musée des beaux-arts de l’Ontario présente une rétrospective de son travail. Dans les années 1990, Wieland apprend qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer; elle s’éteint en 1998. lire Plus Clique

    "A and B in Ontario" Joyce Wieland et Hollis Frampton ÉTÉ 1967

    "Hollis and I came back to Toronto on holiday in the summer of ‘67. We were staying at a friend’s house. We worked our way through the city and eventually made it to the island. We followed each other around. We enjoyed ourselves. We said we were going to make a film about each other - and we did". - Joyce Wieland 

    "Cat Food" de Joyce Wieland, 1967

    Catfood Joyce Wieland


    "Sailboat" de Joyce Wieland, 1967

    "Rat Life and Diet in North America" de Joyce Wieland 1968

    This film is againts the corporate military industrial structure of global village.

    "Dripping Water" de Joyce Wieland 1969

    "Reason Over Passion" extrait film de Joyce Wieland Canada 1969

    + infos

    JOYCE WIELAND, The Maple Leaf Forever, Art Gallery of Ontario.

    "The Maple Leaf Forever" de Joyce Wieland 1972 Art Gallery Ontario Museum

    Télécharger « Biographie-Institut-de-l’art-canadien_Joyce-Wieland.pdf »

    Collections Canada

    CFMDC Special Edition & Wieland Joyce

    Joyce Wieland oeuvres phares Canada

    Wieland Joyce Wikipedia

    Hollis Frampton

    Joyce Wieland Michael Snow Point to Point Foto Nigel Dickson

    Joyce Wieland, Michael Snow en groupe circa 1972.Photo Nigel Dickson + article Toronto Life

    Page en cours © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • CECI N'EST PAS TA PIPE BALDESSARI, THIS IS A PIPE.

    This is not the rule your pipe Baldessari Point to Point Studio

     

    This is not the rule your pipe Baldessari, it is a pipe John.

     

    Google translation > ceci n'est pas la règle Baldessari, c'est à John pipe..

    Reverso translation > Ce n'est pas l'autorité votre Pipe Baldessari, c'est une pipe John.



    CECI N'EST PAS TA LAINE KELLEY, THIS IS A PIPE MIKE.

    Not your Scraps of Wool Mike Kelley Point to Point Studio

     

    This is not your scraps of wool Kelley, this is a pipe Mike.

     

    Google translation > Ce n'est pas ton bout sexuel de laines Kelley, c'est une pipe Mike.

    Reverso translation > Ceci n'est pas une chaussette Kelley, il s'agit d'une Mike pipe.

     


    CECI N'EST PAS TON CŒUR FLEURIE, CECI EST UNE PIPE SYLVIE.

    This is a Pipe Sylvie Fleurie Point to Point Studio

     

    This is not your heart Flowers, This is a pipe Sylvie.

     

    Google translation > Ce n'est pas votre cœur décoré de Fleurie, c'est une pipe Sylvie.

    Reverso translation > Ceci n'est pas ton cœur orné de Fleurs, il s'agit d'une Sylvie pipe.

     

     

    CECI N'EST PAS TON PLI SAYTOUR, THIS IS A PIPE PATRICK.

    This-is-not-your-Reel-Patrick Saytour-pipe-bus-Point-to-Point-Studio

     

    This is not reel Saytour, This is a pipe Patrick.

     

    Google translation > Ceci n'est pas votre moulinet Saytour, il s'agit d'un tuyau Patrick.

    Reverso translation > Ce n'est pas votre bodine Saytour, c'est une pipe Patrick.

     

     

    CECI N'EST PAS TA SAUCE MCCARTHY, THIS IS A PIPE PAUL.

    Your Pipe McCarthy Point to-Point Studio

     

    This is not ketchup McCarthy, Paul is a pipe

    Ce n'est pas votre Ketchup Mc Carthy, Paul est une pipe

     

    Google translation > Ceci n'est pas votre ketchup Mc Carthy, il s'agit d'une pipe Paul.

    Reverso translation > Ce n'est pas votre ketchup McCarthy. c'est une pipe Paul.

     


    CECI N'EST PAS TA CHAMBE BOLTANSKI , THIS IS A PIPE CHRISTIAN.

    His is not an Room Boltanski Christian BoltanskyI Point o Point Studio

     

    This is not an room Boltanski, this is a pipe Christian.

     

    Google translation > Ceci n'est pas une salle Boltanski, il s'agit d'un tuyau chrétienne.

    Reverso translation > Ce n'est pas une chambre Boltanski, c'est un Chrétien de pipe.

     

     

    CECI N'EST PAS TA JAMBE MORELLET, THIS IS A PIPE FRANÇOIS.

    This is not an leg François Morellet Point to Point Studio

     

    This is not an leg Morellet, this is a pipe François.

     

    Google translation > ce n'est pas une jambe Morellet, c'est un François pipé.

    Reverso translation > Ce n'est pas une jambe Morellet, c'est une pipe François.

     


    CECI N'EST PAS TA PHOTO CALLE, THIS IS A PIPE SOPHIE.

    Reflexion Calle this is a pipe Sophie Point to Point Studio

     

    This is not an reflexion Calle, this is a pipe Sophie

    It is not a Calle reflection, This is a pipe Sophie.

     

    Google translation > Ceci n'est pas une réflexion Calle, il s'agit d'un tuyau Sophie.

    Reverso translation > Ce n'est pas un reflet Calle, c'est une pipe Sophie.

     



    CECI N'EST PAS TON BOYAU DELVOYE, THIS A PIPE WIM.

    Ce n'est pas ton boyau Delvoye Point to Point Studio

     

    This is not your gut Delvoye, this is a pipe Wim.

     

    Google translation > Ce n'est pas ton boyau Delvoye, c'est une pipe Wim.

    Reverso translation > Ce n'est pas ton intestin Delvoye, il s'agit d'un tuyau de Wim.

     

    page qui court 2008/2016 ¬ STUDIO POINT TO POINT


    votre commentaire
  • COLLAGE DE NICOLAS COSTA AART

    Les collages de Bicolas Kosta relèvent du Aad-Art: un assemblage d'observations qui suppose avoir une consommation expérimentale ; une décence dans l'abandon avec un relâchement hasardeux rejetant tout recours à la théorie de la raison.

    Colllages de Nicolas Costa Aad-Art

    Plus D'images ––– Clique Ici

    Collage Informatique Jolie Noel De Ma Montagne panN par N/Costa 

    Jolie Noël De Ma Montagne panN. Collage Informatique. par Nik BisCosta (Circa 2001)

    Article Nicolas Costa -萨科科斯塔-نيكولا كوستا

    Le grand Atelier D'après Niccos la Chansons d'après photo monster K7

    © Studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Candy Darling

    Candy Darling, née à l'extrémité ouest de New-York fut enregistrée à l'état civil de Long Island au nom de James Lawrence Slattery le 24 Novembre 1944 a été une étoile de la Factory,  une muse du Velvet Underground, use aspiration pour Lou Reed  et super-star pour Andy Warhol. L'actrice a début auprès de Jackie Curtis dans Glamour, Glory and Gold, 1968,  puis Heaven Grand in Amber Orbit, 1969, Vain Victory : The Vicissitudes of the Damned, 1971, Richard Altman, Small Craft Warnings de Tennessee Williams ;

    Glamour Glory & Gold de Jackie Curtis avec Melba Glamour, Candy Darling 

    Et joué dans les films de Paul Morrissey Flesh, 1968, Win Chamberlain, Brand X 1970, Alan J. Pakula, Klute 1971, Mervyn Nelson, Some of My Best Friends Are,1971, Paul Morrissey, Women in Revolt 1971, Mario Monicelli,  Mortadella 1971, Werner SchroeterLa mort de Maria Malibran, 1972, Theodore Gershuny, Night of the Dark Full Moon, 1972.


    Femmes en révolte- Women in revolt  1971 Extrait

     

    Candy & Daddy

    The Aging Rock Star Taylor Mead Candy Darling Susan Blond, Nancy North, Darsea D'wilde-NYC 1973

    Candy Darling


    Candy Darling and Andy Warhol - part 1

    Beautiful Darling • Trailer [HD] from Polari Magazine on Vimeo. Film complet > Clic here

    FLESH Paul Morrissey  FLESH Paul Morrissey

    Flesh Paul Morissey > + Trash clique ici

    + infos

     Women in Revolt Holly Woodlawn Jackie Cutis Candy Darling

    Loo Reed Walk On The Wild Side

    Candy came from out on the Island
    In the back room she was everybody's darling
    But she never lost her head
    Even when she was giving head
    She says, "Hey, babe,
    Take a walk on the wild side."
    Said, "Hey, babe,
    Take a walk on the wild side."
    And the colored girls go
    "Doo do doo do doo do do doo..."

    Plus Clique ici 

    the red list

     Candy Darling Acteur

    Candy Darling Newspaper
    Candy Darling Avedon Photo Candy Darling Cosmopolitan Francesco Scavullo

    L'actrice américaine C'Andy D'Arling est décédée 21 mars 1974 à New-York.

    Son ami : Jérémiah Newton a enterré ses cendres au cimetière de Cherry Valley New York..

    © Studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Le tentazioni del dottor Antonio, 1962 Federico Fellini Untitled, 1992 Felix Gonzalez Torres

    + Infos

    Buvez plus de lait

    La tentation du docteur Antoine Boccaccio '70


    Untitled, 1992

    On the 16th of May 1991 an image turned up on twenty-four billboards around Manhattan, Brooklyn, Queens, and the Bronx. The blowup of a light, grainy photograph, it showed the upper half of a bed covered with wrinkled white sheets, and topped by two pillows still bearing the imprint of the heads that had laid upon them. Startling by its reticence and delicacy amidst the usual run of advertising, the enlarged picture was also surprising because, as time passed, it became evident that it was not advertising at all. When it first appeared, the transfixing bareness of the layout seemed to be waiting for text to be dropped in. But while people on their way around town waited for some label or pitch to be added to the image of the bed, nothing happened.
    Or, rather, something did happen, but it depended on them rather than on the billboard's unidentified source. Viewers supplied their own content for the anomalous but oddly familiar vignette. Where nothing was said, they were free to project their own experiences or fantasies on this unspecified and vastly enlarged domestic situation.
    That sort of speculative response was exactly what the artist, Felix Gonzalez-Torres, had wanted to provoke; viewers were the content of the piece as much as his motives for making it were.
    This landmark outdoor exhibition was typical of Gonzalez-Torres's quiet infiltrations of homes, galleries, museum and public spaces. Politically oriented and politically adroit, the artist tackled the thorniest issues of public policy and socially committed aesthetics with an imaginativeness, intellectual rigor, and rhetorical self-restraint unmatched in his generation. Personally implicated in many of the issues he raised—especially that of AIDS, from which he was to die—Gonzalez-Torres never indulged in special pleading but, rather fashioned the subtlest, most seductive links between those intimately aware of the inequities, threats, and desires toward which he pointed and those untouched by or as yet unconscious of them.

    Capture écran 2014

    studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Réserve à Hommages. © MD Point to Point Studio

    Entretien avec l'artiste Marcel Duchamp par Philippe Colin à Paris à la galerie Givaudan en janvier 1967, où est proposé son exposition des "ready-made" et de leur ombre (1913-67).

    Interview with the artist Marcel Duchamp by Philippe Colin in Paris at the gallery Givaudan of January, 1967, where is proposed his exhibition of  "ready-made" and their shadow (1913-67).


    " Jeu d'échecs " avec Marcel Duchamp ,1963


    Radio palettes - Marcel Duchamp


    Marcel Duchamp talks with Martin Friedman, Walker Art Center director (1961-1990), about the readymade.


    Marcel Duchamp en 26 minutes.

    Marcel Duchamp 51'06"

    Duchamp Charbonnier

    Marcel Duchamp : Une vie, une œuvre

    Joan Bakewell interview, avec Marcel Duchamp BBC 1968

    3 Standard Stoppage by Marcel Duchamp 1913

    + infos

    Marcel Duchamp Article Pointtopoint

    Mayday

    Cage Duchamp Richter

    Réplique, Étant donnés °1 La chute d'eau, °2 Le gaz d'éclairage De Richard Baquié

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Aux collectionneurs investisseurs

    Statement No-Copyright Collection Freehold 2002. Lawrence Weiner (Collection particulière)

    - si les prix des œuvres anciennes, d'un artiste vivant, sont à des valeurs supérieures, à celle qu'il produit aujourd'hui : il est légitime de mettre en doute leurs avenirs.

    Archive deviant Help, Rodolphe Huguet, Point-to-point-Galerie

    Archive Deviant Work Rodolphe Huguet/PointtoPoint.

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Vue de l'exposition Jean Suquet  - Photographies 2006

    Une Seule Race La Race Humaine Illustration sculpture Gallo-Romaine Jean Suquet


    Oubli Sablier Intarissable, Livre Jean Suquet Livre  Ésitions du Liars Bordeaux

    Pierre Vive Catalogue Jean Suquet


    Boite à oui catalogue exposition des photographies Jean Suquet Co/éditions 2006

    Bernard Marcadé et Jean Suquet. Entretien Duchamp au CRAC Art Contemporain Sète

    Marcel Duchamps Édition L'échoppe page de Jean Suquet

    Regarder l'heure. Sur le ciel de Marcel Duchamp - Le Grand Verre-Livre. Visite Guidée, Marcel Duchamp - Deux Interviews New Yorkaises - Guillaume Apollinaire : Marcel Duhamp. Édités à l'échoppe, Livre avec Jean Suquet.


    Chimie Greffée de Chimeres de Jean Suquet

    Image et son Revue culturelle "cinéma" Photographie Jean Suquet

    Jean Suquet Prix Niepce 1963 Jury Cartier-Bresson,  - Document

    La photographie Humaniste catalogue Exposition BnF

    Exposition Photographies de Jean Suquet

    Exposition Jean-Suquet Ales 2006

    + infos

    En 1948 il s'inscrit à Paris pour étudier la médecine, Il rencontre le groupe surréaliste auquel il adhère.Au printemps 1949, André Breton, soupçonnant une parenté entre la pensée de Jean Suquet et celle de Marcel Duchamp, lui suggère d'écrire une livre sur l'œuvre de M.D.. Il lui fait rencontrer Mary Reynolds et Jacques Villon.
    Dans sa première lettre à Duchamp (Paris, 15 juillet 1949), Suquet écrit: "Si je dois écrire sur vous et votre oeuvre ce ne sera pas en critique mais en poète." Duchamp lui répond (New York, 9 août): "Suis tout à fait d'accord pour votre projet. Et comme vous le dites, 'en poète' est la seule façon de dire quelque chose."

    Parallèlement à une lettre du 12 décembre, Suquet lui envoie quelques quarante pages. Duchamp répond de suite (25 décembre1949). Cela se termine sur rien de moins que: "Après tout, je vous dois la fière chandelle d'avoir mis à nu ma mise à nu... Vous savez sans doute que vous êtes le suel au monde à avoir reconstitué la gestation du verre dans ses détails, avec même les nombreuses intentions jamais exécutées."

    Dès les premières lettres échangées, le ton est donné. Et la connivance est là - est toujours là, cinquante ans plus tard. Bien au delà de la mort de Breton (en 1966) et de Duchamp (en 1968), Jean Suquet "retarde en poète."

    Les deux hommes  63 ans et 22 ans se rencontrent à Paris, chez Mary Reynolds.

    Puis dans les années 1950 devient photographe professionnel. En1963, il obtient le Prix Nièpce, les membres du juris sont Jacques henri Lartigue et Henri Cartier-Bresson. En retournant chez lui il jette sa médialle dans la Seine. En 2002, il Brûle la majorité de sa production ( 35000 clichés et  négatifs) ne conservant qu'une centaine de photographies dont son œuvre majeure "Pierre Vive".

    Quelques références de publications des photographies de Jean Suquet :

    À Garry Davis
    - Paris (F) Tract surréalistes 1949
    Jardin des arts - Paris (F) 1956
    Images de la vie scolaire - Paris (F) 1956
     

    Vers La France (De La Langue à La Civilisation Francaise) - (F) Éditeur Didier 1957  

    Le Photographe - Paris (F) Décembre 1957

    L'ARC - Aix en Provence (F) Cahiers méditerranéens 1958

    Image et son - Paris (F)  Mai 1958 / Du graphisme au cinéma N° 182 mars 1965

    L'Officiel de la photographie et du cinéma - Paris (F) Février 1959

    Caméra - Berne (CH) 1963

    Cahiers de la Télévision - Paris (F) octobre 1963

    Photography Year Book - Londres (UK) 1958 / 1964

    Album des Gens d'images
    - Paris (F) 1964 / 1969

    US Caméra Annual, - New York (USA) 1965 

    Le Surréalisme et la Peinture, Gallimard - Paris (F) 1965

    15 Jours En France - Paris (F) La Documentation Française 1965 

    Weltausstellung der Photographie - Hambourg (D)  1968 / 1973 / 1977

    l’éducateur  - Éditions ICEM HMEM, n°381968

    Points de vue
    - Paris (F) août 1969

    Courrier de L'unesco - Paris (F) Avril 1965 /  avril 1969/ Mai 1966 / Décembre 1975

    Coup d'Oeil - Paris (F) Édition Image et Diffusion N° 18-19, 1970

    Femmes Plon - Paris (F) 1973

    Photo Ciné Revue - Paris (F) Avril 1980/ Août  1981
     

    Les dossier de Sèvre - Sèvre (F) CIEP 1981

    U.S Camera Annual - New York (USA) 1985

    Enfance et Adolescence. 20 Ans De Photographies
    - Paris (F) Centre national de documentation pédagogique 1989

    Marcel Duchamp - Paris (F) Réédition ARC 1958 Éditions Duponchelle 1990

    Opus International
    "Aux sons de la mise à nu" Avril-Mai 1991

    Pleine Marge
    - Paris (F) Juin 1993

    le passage du siècle - Paris (F) Centre Pompidou Octobe 1995.

    Critique d'art
    - Paris (F) n° 13 printemps 1999

    liste non exhaustive de publications photographiques presses de Jean Suquet qui sont très nombreuses mais non référencées à ce jour.

    Livres et textes de Jean Suquet :

    "Jamais rien ni personne" Paris. Éditions le Parler de la lune aphasique, 1958

    "Le scorpion et la rose" Paris. Éditions Christian Bourgois - 1970

    "Une chimie greffée de chimère "  Paris. Éditions le Parler de la lune aphasique 1972

    "Le sexe des Anges" Paris, textes 1973

    "Miroir de la Mariée."
    Paris. Éditions Flammarion, 1974

    "Le guéridon et la virgule."
    Paris. Éditions Christian Bourgois, 1976

    "
    Marcel Duchamp Tradition de la rupture ou rupture de la tradition ? Éditions 10/18, Union Général d'Éditions,1979 

    *Le Grand Verre rêvé (Aurore à Zéro)" Paris. ÉditionsAubier, 1991 

    "Discussion - Where's Poppa?"  Avec Rosalind Krauss, College of Art and Design, à Cambridge, MIT Press, 1991  

    "Le Grand Verre: Visite guidée." Caen and Paris. Éditions L'Échoppe, 1992

    "Regarder L'heure. Sur le ciel de Marcel Duchamp." Caen/
    Paris. Éditions l'Échoppe,1992

    "
    Heureux s'écrit toujours avec un x" Editions de l'Ebrasement 1992

    "In vivo, in vitro.
    le Grand Verre à Venise" Paris. Éditions  l'Échoppe, 1994

    "
    Marcel Duchamp ( 1910 - 1918 )"  Paris. Éditions  l'Échoppe, 1994

    "Tiré à part" Bordeaux. Éditions Liard 1995

    "Oubli Sablier intarissable" Bordeaux. Éditions Liard 1996

    "Deux Interviews New-Yorkaises, Septembre 1915"
    Préface - Paris. Éditions l'Échoppe 1996

    "Marcel Duchamp ou L'éblouissement de l'éclaboussure."
    Paris. Éditions L'Harmattan, 1998

    "
    L'ésotérisme selon Marcel Duchamp" Société des artistes invisibles Éditions Collège Marcel Duchamp, 1998 

    "Le Hasard Objectif" Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°1 1999

    "Épanouissement abc le poème de Marcel Duchamp"  Paris. Éditions l'Échoppe 2001

    "La Mariée de la main gauche"
    Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°3 2001


    "Marcel Duchamp et Joan Miro demande d'emploi"  En collaboration Jacques Dupin. Paris. Éditions l'Échoppe 2001 
    "Marcel Duchamp de retour en Amérique répond à Laurie Eglington
     1933" Paris. Éditions l'Échoppe 1933/ 2004 

    "
    Éclipses Et Splendeurs De La Virgule" Paris. Éditions l'Échoppe 2005 

    "A Shipwrecked Book "
    Jacques Dupin et Jean Suquet Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°5 2005 

    "De La Poésie Toute Faite"
     Paris. Éditions l'Échoppe 2005 

    Pierre vive.
    " Bordeaux.
    Paris. Éditions le Bleu du ciel 2006 

    "Boite à oui, " Nîmes.
    Éditions  C°/Éd. Musée PAB/ FRACLR/ Galerie Philippe Pannetier 2006. 

    "14 rue Hallé"
    Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°8 2007

    Film sur et de Jean Suquet :

    Almasy
    , Jean Suquet, Brassaï, série "Chambre noire" de M. Tournier,  A. Plécy et Cl. Fayard, 1964.

    Voyage à travers le Grand Verre film couleur de 13 minutes que Jean Suquet réalisera le film avec Dominique Lambert 1993

    Cinéma -Télé - Radio :


    Voyage autour du "Grand Verre" Film de Jean Suquet et Dominique Lambert 30 minutes - Soirée ARTE 1993

    Éloge de la poussière
    Surpris par la Nuit  France Culture Émission d'Alain Veinstein Décembre 2001

    Partir Film de Catherine Corsinie 2009

    Conférences - Débats - discutions :

    Marcel Duchamp Tradition de la rupture ou rupture de la tradition? Centre Culturel International de Cerisy La Salle 1979

    Marcel Duchamp Poète Centre international de la poésie de Marseille 2002 

    Conférences Ecole Nationale Supérieure d'Arts Paris Cergy - Cergy Pontoise circa 2004

    Marcel Duchamp et l'érotisme Université, Faculté des Lettres et Sciences humaines Orléans 2005

    Autour des Projections Centre Régional d'Art Contemporain de Sète été 2006

    Liste non exhaustive et sous réserves de corrections © Studio Point to point 2010

    Expositions de Jean Suquet.

    1957

    Exposition Universelle Palais des Beaux Arts de Bruxelles, Belgique.

    1962 / 63

    Bibliothèque Nationale et au Grand Palais. Paris France

    2001

    "SHOOT RAGE HIPP" Galerie philippe Pannetier Nîmes France

    2002

    "PIERRE VIVE" Galerie Philippe Pannetier - Nîmes, France

    2006

    Le goût des sciences - Musée National de L'Éducation Rouen France

    JEAN SUQUET Musée Pierre André Benoit - Alès.

    2007

    Bibliothèque National de France - Paris France

    2009

    Galerie Galerie Philippe Pannetier Espace From point to point Nîmes France

    2010

    PRIX NIÈPCE Paris NOVEMBRE 2010

    Jean Suquet trois notes photographiées

    Jean Suquet Documents Point to Point Studio

     Page en cours © Point to point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Shaun Gladwell Artiste Contemporain

    L'artiste Shaun Gladwell, né dans les années 1970. Il a commencé à être reconnu de son travail dans le milieu des années 2000. Le cadre de son travail s'inscrit dans des lieux symboliques et représentatifs australiens dans lesquels il effectuait des actions sportives (skate, Bmx, moto, voiture...). Proposant l'image d'un effort personnel engagé, sur, et, avec des outils mécaniques maîtrisés. Actions enregistrées par la caméra sur vidéo, qu'il sonorisera a postériori l'associant au montage à l'utilisation du ralentisseur des durées filmées pour produire des projetions sur les lieux de l'art contemporain, musées et galeries, à l'unité, où, doublées.
    Ainsi, il nous a donné à voir des plans linéaires à l'esthétique étirée : en relation, via des images de télévision de concert de cinéma, à la sanctification "médiacrificiel" d'un jeune homme de l'ère Chrétienne dont la dévotion à la communication occidentale produit le héros.

    MATRIX 162  Pataphysical Man (2005) Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Interceptor Surf Sequence (preview) 2009‬ Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Apologie 1-6 2007/9 Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Rapidement intégré à la société du spectacle occidental, l'artiste australien "s'enrôlera" dans l'armée de son pays en prenant résidence dans le conflit afghan (2009) pour rendre compte des actions de soldats anonymes ou héroïques tel le corporal Mark Donaldson. Les vidéos et photos de Shaun Gladwell sont des outils de propagande au service de l'Australian War Memorial" qui font aujourd'hui trophées de murs dans nombres de collections publiques et privées contemporaines à la gloire du savoir-faire de la " Special Air Service Regiment ".


     Double Field/Viewfinder (Tarin Kowt) images vidéo Shaun Gladwell

    + Infos

    Thanks 

    Shaun_Gladwell wikipedia
    Artiste Officiel Australien

    Page en cours © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire