• Walter Darwin Teaque,Designer,Capture Point to Point Studio

    Walter Dorwin Teague 1883 -1960, l'un des premiers designers industriels, il représente avec Norman Bel Geddes, Henry Dreyfuss, Raymond Loewy  de la tendance  "Streamline". Il engagera avec ceux-ci et les designers américains la "Société des Designers Industriels" dont il sera le premier président en 1944.

    Exposition-Universelle New York,Art-Teaque, Pop Art Point to Point Studio

    "le monde"

    Le "Big Cash" présent à l'exposition universelle "The Worl of Tomorrow" à New York en 1939 fut conçue par Walter Dorwin Teague. Celle-ci comptabilisait les entrées journalières ; elle tournait jour et nuit, éclairant tel un astre de l'univers (voir le document vidéo) la comptabilité spectaculaire au rendez-vous du "monde de demain".

    L'immeuble cinétique, symbole de l'empire marchand éveilla certainement des vocations multiples sur marmots à culottes courtes avides de réussite : caissiers, architectes, gangsters, entrepreneurs et artistes de la Pop Culture des années 1950.

    Exposition Universelle World's Fair New-York

    +Infos

    Kodak Design Walter Dorwin Teague circa 20-30 Point to Point Capture

    lien > Bownie Kodak camera de Walter Dorwin Teague clique

    Centre Pompidou Art Dorwin Teague

    Document réalisé à New York, de 1940 à 1944, dans les bureaux de l'entreprise W.D. Teague l'un des pionniers du design industriel par C. Stowe Myers.

    Wiki Walter Dorwin/Teague

    Steinway piano,art-deco, Walter Darwin-Teaque, Point-to-Point-Studio

    Steinway Piano, Art Deco de Walter Darwin Teague, circa1942.

    Télécharger « Notes-sur-l'histoire-du-design-40-60-par-Y-Giraud.pdf »

    Images Société designers US Walter Dorwin Teague

    Biographie Teague Walter Dorwin

      © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Noir Rouge, Vert, Ciel Position Libre avec des livres Cazal, Gette,Hybert, Lee Byars

    Bibliosteak Design Dispostion 2000

    Les pages  2001

    Unique Étagère  2000

    Carton 2000

    Fluxus and Post 1999

    LIEN RevueGod

    Page archives © point to point studio


    votre commentaire
  • Advertising. Best Of Graphis

    Design-Dk 1996 books

    Design meubles par Sembach-Leuthauser-Gosel. Taschen

    Die Neue Architektur, New Architecture, Nouvelle Architecture, de Alfred-Roth.

    École d'ULM. Textes et Manifestes

    Énergie Pour La Vie. Textes Photos: Milligan, Alves, Nader

    Frank O'Ghery Herman Miller Architecture

    Équipement Métal, Strafor Ax. Catalogue Publicitaire

    Light Design

    Les Nouvelles tendances Design, Arad, Deganello, Mendini, Kita, Starck, Nixon, Hollein

    Starck. Page Herbet Schoenheit livre

    Le Poème Electonique: Corbu- Xenaki, Philipps

    Ma maison Lecorbusier

    Fuksas Sacconi, Una-Caza, A-Un-Altra

    02, Revue art contemporain, page Raymond Hains

    Smart: Documents press Heudorfer

    + Infos
    Bookstore +

    Page en cours © studio point to point


    votre commentaire
  • Enzo Mari Building Project Nîmes Point to Point Studio

    CONTENIR REGARDER JOUER

    Bruno Munari - Enzo Mari

    Cher Bruno Danese
    Avec la situation chaotique d'aujourd'hui qui existe également à tous les niveaux de la culture, il me semble trop facile et dangereux de monter une exposition qui puisse être composée de travers où même interprétée uniquement comme cachet culturel, comme cela arrive pour beaucoup d'exposition sérieuse de ce genre, vues ces dernier temps. Aujourd'hui faire une exposition sérieuse de design devrait avoir une signification socio-économique, c'est à dire politique. Dans ce sens il aurait été impossible de dire et de ne pas dire sans mystifier. Par ailleurs, limiter une approche du design au seul niveau de la méthode et de la technique, qui est ce que l'on fait dans le meilleur des cas, est une attitude bien médiocre et qui de plus peut être mystifiée, car les aspects économiques sont aussi les aspects prioritaires de la méthode.
    D'autre part, réaliser une exposition par deux interventions " personnelles", la mienne et celle de Munari - qui implique également des intérêts extérieurs à tes productions - prétendant communiquer au public deux idéologies différentes au moyen d'exemplifications variées, mais en soulignant cependant les objets réalisés par "Danese" aurait signifié et même particulièrement mis l'accent sur les aspects culturels, tout en sacrifiant les idéologies particulières. D'autant plus que j'estime les implications culturelles suffisamment claires, à travers les objets de la production. Nous pouvons conclure aujourd'hui, pour la "Production Danese" comme pour toute autre production au monde, l'unique solution (si l'on ne veut pas faire de la publicité indirecte, bien que pire que la directe) consiste à présenter les objets de la façon la plus simple et la plus neutre possible. Ce point de vue est celui qui devrait insprer tant la conception du catalogue que l'organisation de l'exposition…/… Enzo Mari extrait de texte présent dans contenir regarder jouer 1969

    Bruno Munari et Enzo Mari, Catalogue Musée des arts décoratifs - Palais du Louvre. Paris 70

    Bruno Munari Enzo Mari

    + Infos

    Enzo Mari est associé à des enjeux théoriques plus qu’aux retombées commerciales, le travail de Mari a transformé le champ du design en privilégiant une réflexion critique poussée qui s’exprime autant dans des textes que dans les formes d’un design fonctionnel, comme avec Proposta per autoprogettazione (1974), une série de mode d’emploi pour construire des lits, des tables et des armoires, tous dessinés par Mari et gracieusement offerts au public qui pouvait ainsi détourner les circuits de la distribution et customiser son mobilier. Mari est souvent décrit comme un humaniste passionné et insolite, un caractère à part, échappant à tous les diktats et les orthodoxies qui s’imposent. Libre par conviction, Mari a fréquemment été placé dans le rôle de conscience critique du design, mais, modeste, il se voit plus comme le protagoniste du conte de fées : « Les habits neufs de l’empereur » dans lequel un empereur nu qui croit être habillé d’un tissu extraordinaire défile nu devant la foule qui s’esbaudie poliment. +++ CH

    Bruno Munari s’est intéressé au graphisme, à l’illustration, au livre, tout autant qu’aux arts plastiques, au design, à la photographie, au cinéma. Il a traversé et participé à de nombreux mouvements artistiques des avant gardes du 20ème siècle. Très jeune, il participe aux mouvements Futuriste et Surréaliste. Très impliqué dans le Mouvement Art Concret, fondé à Milan en 1947, qui regroupe, entre autres, des artistes comme Max Bill, Klee, Kandinsky, Arp, Sottsass, il expérimente les formes géométriques, triangle, cercle, carré, cherchant à supprimer le superflu. Son travail concilie l’architecture, le design industriel et les arts visuels chers au Bauhaus. Dès les années 1930, le livre va devenir le support de ses recherches artistiques. Formé par l’un des maîtres du Bauhaus, Herbert Bayer, l’activité graphique de Munari commence avec des innovations radicales. Son goût pour la typographie l’amène à utiliser la lettre comme un langage en soi, à la manière du constructiviste russe El Lissitzky. S’inspirant d’anciens livres d’anatomie, il introduit des feuilles transparentes qu’il juxtapose entre des feuilles opaques, il joue sur les dimensions et les matériaux, mettant l’accent sur l’aspect tactile du livre-objet, sans oublier l’aspect ludique et l’humour. Il s’adresse tout particulièrement à l’enfant qui sommeille en nous avec ses « livres illisibles » (1949), avant la série des « Pré-livres » destinés aux tout-petits. Appliquant au livre ses expérimentations d’artiste dans un but d’appropriation par le lecteur, il vise l’art « de tous » et non «pour tous ». Passionné de pédagogie, il crée des ateliers de découverte, à l’instar de celui installé en 1977 à l’Académie des Beaux-Arts, dite Brera, de Milan. Il réalise des performances pour jeune public, activité dont il ne se lassera jamais.

    Bruno Munari concave convexe 1947  Chair ∆  1974/XXI° par Enzo Mari 

    Danese Web site

    Livres Design Architectures Revues

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Ettore Sottsass Ritratto, Portrait. Architecte Point to Point Studio

    “Je pense que le futur ne commence que lorsque le passé a été complètement démantelé, quand sa logique a été réduite en poussière et qu’il n’en reste plus que la nostalgie.”  Ettore Sottsass 


    Ettore Sottsass Photographe, Point to Point Studio

    “Le design ne signifie pas donner une forme à un produit plus ou moins stupide, pour une industrie plus ou moins sophistiquée. Il est une façon de concevoir la vie, la politique, l’érotisme, la nouriture et même le design.Ettore Sottsass

    Ettore Sottsass designer italien Point to Point Studio

    " À force de marcher dans des zones d’incertitude, à force de dialoguer avec la métaphore et l’utopie, à force de rester à part, nous avons accumulé aujourd’hui une certaine expérience. Nous sommes devenus de bons explorateurs. " Ettore Sottsass

    Ettore Sottsass Pour Faire l'amour designer 1970

    À présent tout le monde dit que je suis très méchant, tous disent que je suis vraiment méchant parce que je suis designer, tous disent que je ne devrais pas exercer ce métier – que je suis mauvais –, tous disent que si quelqu’un exerce ce métier, c’est au mieux onirique. Tous disent que le designer a « comme seul et unique objectif de s’inscrire dans le cycle de production/consommation ».
    Tous disent que le designer ne réfléchit pas à ce qu’est la lutte des classes, qu’il ne sert pas la cause des gens, et qu’il travaille au contraire pour le système…

    Et que le système le mange, le digère et ne s’en porte que mieux. Il engraisse même. Tous disent qu’il n’y a rien à faire, qu’être designer serait comme un horrible péché originel et qu’une fois qu’on l’a commis, il est en nous pour toujours. Ils me désignent comme le coupable de tout ce qui ne va pas. Parce que je suis un designer et étant donné que par définition je travaille pour l’industrie, que l’industrie est l’équivalent du Capital et que ce dernier fait la guerre, etc., ils me rendent donc responsable de la guerre du Vietnam. Ils m’accusent aussi d’être responsable des morts de la route car c’est le Capital qui produit les voitures ; et pour ces mêmes raisons, je devrais aussi assumer la culpabilité des suicides dans les villes…
    Je suis très méchant parce que je suis un technocrate. Je suis seul à connaître des choses et selon eux, je ne le devrais pas. Tous disent que je devrais en connaître d’autres afin de détruire le Capital.

            Mais comment peut-on détruire le Capital ? …          Comment faire une industrie sans design ?

    Le problème n’étant pas de savoir si on est méchant ou pas parce qu’on est un designer, mais plutôt de savoir ce qu’on est capable de faire avec ça quand on est un designer.… Je voudrais que ceux qui m’accusent viennent près de moi, ici, autour de cette table à dessin où je travaille et essaient de comprendre ce qu’est mon métier, la nécessité, l’habitude ou parfois l’espoir qui m’habite…
    Je ne sais pas s’il est vrai que des idées politiques sont à même de déterminer la signification de tous les gestes de la vie ou bien si c’est le contraire et que chaque décision, chaque geste, chaque mot qui prend place dans le temps et l’espace trouve, enregistre et défend une signification politique…

    Ce que j’essaie d’exprimer ici c’est que si quelqu’un décidait de devenir designer, son choix devrait être motivé parce qu’il se pense en tant que tel et non pas comme un homme politique dont il aurait emprunté le jargon et les méthodes et qui parle, et parle et parle. En effet pendant que j’écris cette histoire, je ne fais pas de design. Que j’écrive une histoire est en ce qui me concerne un travail d’amateur étant donné que mon objectif est d’être un bon designer et c’est tout, c’est cela mon travail. Quant à la politique – la vraie – je l’exprime dans mon design. Si j’écris cette histoire c’est que j’en ai ras le bol que tous me disent que je suis méchant comme si j’avais contracté un péché originel, ce qui est à peu près ce qu’ils disent. J’ai le sentiment de revivre la situation que j’ai connue pendant la guerre quand j’étais dans les chasseurs alpins. Les officiers me répétaient que je devais être chasseur alpin puis ils n’ont eu de cesse de me dire que j’étais un mauvais chasseur alpin parce que j’étais de réserve. Ils me reprochaient de ne pas être suffisamment sur mes gardes, de ne pas bomber assez le torse, de ne pas avoir l’esprit d’initiative des militaires et de ne rien comprendre à la guerre. Ils me disaient aussi que je n’avais pas l’esprit sportif, c’est ainsi qu’ils l’appelaient, et l’ensemble de leurs reproches semblait faire de moi un cas désespéré de leur point de vue…Ils émettaient ces critiques envers tous les officiers de réserve, mais aussi à tous les chasseurs alpins, et ils hurlaient, ils hurlaient, ils hurlaient que nous étions tous mauvais. Eux, ils restaient dans leurs bureaux, mais finalement, malédiction ! De quels corps sont remplis les camps de concentration et les cimetières si ce n’est de ceux qui ont combattu ? Ettore Sottsass Jr., « Mi dicono che sono cattivo »  1973, Texte traduit par Alexandra Midal

    CIAO ETTORE

    + Infos

    Livres Ettore Sotstsass

    Politique-Fiction-Design.pdf

    Ettore Sotsass Wikipedia

    Entretien-Intervista E. Sotsass/F.Novembre

    Médiation centre Pompidou e. Sotsass

    Visite biographique avec design public :  Ettore Sotsass

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Jeux ouverts et arrangeant. Cartons pour une exposition. "Bordarier" Revuegod été 2001
     
    Pour réaliser une invitation d'art en vue de séduire un public qui devra se préparer à la rencontre à une belle et intelligente exposition nous cherchions un beau papier à moindre coût.

    En juin 2001 la revue "parpaings" [architecture art paysage] distribuait dans les kiosques de France son numéro 24# pour la modique somme de 1,52 € . Les qualités de son papier, la sobriété de la charte graphique, la répartition des encres noires et couleurs, le nombre de pages, son format, associés à la sympathie des articles envers : Joêl Hubaut, Ryuta Amae, Philippe Cazal, Claude Lévêque, Prota(tt)rioreau, Dan Graham et autres informations thématiques liées au monde quotidien de l'art contemporain et de ses bâtiments présents dans l'édition de Jean-Michel Place rassemblaient les attributs: divertissement, sérieux, et bon marché qui vont de pair avec la bonne maison que nous voulions représenter. 

    Acceptées ; les 32 pages du cahier furent coupées en quatre ce qui donna 64 feuilles de papier qui avec l'aide de l'imprimante du bureau
    pouvaient recevoir notre publicité pour entrer dans l'enveloppe A4 sans être pliée timbrée expédiée à l'adresse des personnalités.
    Pour satisfaire aux envois en nombre nous multipliâmes la tâche par 11 soit 704 impressions.

    À la question de personne(s) qui se demande pourquoi nous ne nommons les bénéficiaires de ce carton de l'été 2001. Nous répondons que eux ou autres convenaient parfaitement à l'exécution de l'exercice. "Kaïchirens"*
    RevueGod # INV N.C S.P P.P

    *Kaïchirens est un cri qui dit à peut près ceci : la vague est au milieu des mers, quand on le lit.

    © point to point studio


    votre commentaire
  • Samsung Noir Voir Point to Point Studio

    Kassidat el Hakka, le poème de la Vérité, The Poem of the Truth, by Abdellah el Magana

    © studio point to point


    votre commentaire
  • r.a.c.k., le réel est Nu. Bois et agrafes, 220 X 210 X 75 + 210 x 70 cm. Prix 2500 € 

    r.a.c.k., la réalité est habillée. Ici, Bois agrafes avec les peintures de Guillaume Moschini

    Fut élaboré par partir d'une caisse italienne fournie par la société de design: FIAM Italia, connue pour les qualités techniques et formels de ses éditions de meubles de verre cintré, associées aux honorables designers, qu'elle emploie.
    Dans son développement, r.a.c.k., admet que la forme de l'objet était au service d'une fonctionnalité de protection.
    Que l'engagement de la mécanique physique sur la matière a déséquilibré la fonction pour laquelle il fut élaboré. Que suite aux actions et aux stations spatio-temporelles ; il se révèle ici deux positions. A) le réel est nu. B) la réalité est habillée. Concrètement disons que la nature n'est pas incompatible avec l'imagination.
     

    Petite histoirackogramme - Alexander Rodtchenko, Wladysław Strzeminski, László Moholy-Nagy, El Lissitzky (Lazar),
    Herbert Bayer , IBM NYWF at the Fair 1964.

    ¢ studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Stefan Sagmeister © SagmeisterWalsh Press photo by Henry Hargreaves + de vues click here

    L'artiste Stefan Sagmeister graphiste, designer typoraphe est né en Autriche à Bregenz en 1962. C'est à Vienne à l'université d'arts Appliqués section design/graphisme qu'il va perfectionner son enseignement. après son diplôme il part pour New-York avec une bourse d'étude: de la Fulbright. Après son service armée 1990, il retourne à New York pour y travailler ; en 1991 il est engagé par l'agence Léo Burnett à Hong Kong ; en 1993 il travail auprès de Tibor Kalman au M&CO, puis s'installe au 222 West 14th Street New York City 10011 dans son  propre bureau SAGMEISTER INC.

    PING GONG PLAY With Pictures of Stephan Sagmeister

    Le design et la joie Stephan Sagmeister vous en parle là. Il l'expose: The Happy Show Cliquer Ici

    + d'infos

    Stephan Sagmeister, Visiting Card associated with London Hong Kong New York, and her own company

     

    Map Austria, Landkarte

    acronyme commun AEIOU est acronyme de la devise Habsborg: "Il appartient à l'Autriche de régner sur le monde entier" (Austriae Est Imperare Orbi Universo)

    Sagmeister & Walsh.com

    Sagmeister & Walsh
    206 w23rd St, 4th Floor
    New York, NY 10011

    Stephan Sagmeister wikipedia

    Stephan Sagmeister MOCA LA

    Page qui court ¢ studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Pendelleuchte Projekt Kartell, Design Point to Point Studio

    Pendelleuchte Projekt Kartell, est une mise en place incontinente de matières. L'humble lâchée prise de la suspension s'autorise à imaginer que l'homme puisse dépasser la vitesse de la lumière avec l'aide de relatives imprécisions dans les choses produites. en art.

    + d'infos

    Page qui court @ studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Sculpture-Commodité Zanotta, Chaise Percée, Point to Point Studio

    Sculpture-Commodity Zanotta, Close Stool. Point to Point Studio

    ZANOTTA -CLOSE STOOL PROJECT-MORE INFOS CLIC HERE

     

    + d'infos

    Zanotta Maquette

    Zanotta Project Article Zanotta Project

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Maquette Commode Zannotta Projet Point to Point Studio

    Model Commode Zannotta Project Point to Point Studio

    Comodo Modello Zannotta progetto Projet Point to Point Studio


    + d'infos

    Zanotta Project Article Zanotta Project

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Study for a Close stool, object/ Zanotta Project-Point-to-Point-Studio

    Étude pour une chaise percée, objet/Projet Zanotta-Point to Point Studio

    La chaise percée est un siège dans lequel on pratique une ouverture en rapport avec le fessier du corps humain. Ainsi travaillé le meuble reçoit les assis sur leur séant d'où ils peuvent déverser marées et ruisseaux. Aujourd'hui, le commode ouvrage pose principalement dans les architectures hospitalières pour le bien fait des extrémistes de la vitalité.

    Étude pour une chaise percée, dessin/Série Zanotta-Point to Point Studio

    Study for a Close stool, drawing/serie Zanotta Project-Point-to-Point-Studio

    Maison fondée par Aurelio Zanotta en 1954 à Milan Dans son processus de production l'entreprise c'est immédiatement engagée avec des personnalités connus dans la conception de l'architecture et du design italien: Achille Castiglioni, Gae Marco Zanuso, Ettore Sottsass, Joe Colombo, Alessandro Mendini, Andrea Branzi, Giuseppe Terragni, Carlo Mollino, Pas-De-D'Urbino Lomazzi, Enzo Mari, Bruno Munari, Ross Lovegrove font partie des créateurs qui ont fait le renom de la firme et plusieurs fois lui a permis d'être récompensée au prix Internationnal du Compas D'or. En 1968: Roberto Menghi, 1979: Sciangai di De Pas, 1987: Enzo Mari.

    Arrangement for a Close stool, music/Zanotta Project-Point-to-Point-Studio

    Accompagnement pour une chaise percée, musique/Série Zanotta Project-Point to Point Studio

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Interdit aux chiens 1/5 "logo poteau" Point to Point Studio


    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  •   Pense Bête : The Lonely hearts club. Sculpture Poids 7 Kg 15,44 lb Prix 1400 € 1800 $

    Le Pense Bêtes animé sur des rencontres plates. 90/2013 Point To Point Studio

    Documents : Morellet-Questions, Loubat-Bardot, Jarnot-Train, Géotropshipe-Orange (Geo's pipe too)

    lonely hearts, club-Design One-pense bêtes, point-to-point-studio

    Lonely Hearts, club-Design, One-Pense Bêtes.

    The LoneLy Hears Club. Sculpture Poids 7 Kg 15,44 lb – 1800 $

    Documents : Hardouin-Painting, Matisse-Print, Morellet-Questions, Viallat Painting, Géotropshipe-Orange (Geo’s pipe too)

    ¢ studio point to point XXI°


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique