• ERNIE GEHR, DOCUMENTS

     

    ERNIE GEHR, SHIFT

    SHIFT (1972/74), du cinéaste Erny Gehr, est un poème-cinéma d'une intensité particulièrement efficace sur sa durée : 7' 38".
    Voitures et camions circulent sur de asphalte urbain, moteurs, sirènes, bruits de frein, et accident… sont engagés comme des figurants filmés sur la trame de leur contrainte : la ligne. Discontinue, dans le cadre, elle se distribue en portée blanche, les ombres, les lumières, les couleurs, les angles, les diagonales, les superpositions, les noirs pour devenir un instrument au service de notre perception. Un Tableau-Mouvement-Son qui active avec bonheur la rencontre avec une joyeuse liberté. SHIFT, C'est la touche qui sert à commuter, c'est-à-dire à par laquelle on peut obtenir des signes autres que ceux indiquer en gras sur la touche. Elle est désignée par une flèche dirigée vers le haut.

    Gehr Ernie, Portrait, Charles Berntein NYC, Point to Point Studio


    Ernie Gehr est né le 20 juillet 1943 à Milwaukee, Wisconsinusa USA. Cinéaste expérimental américain étroitement lié avec le mouvement artistique et structuraliste des années 1970. Artiste autodidacte, sa passion pour le cinéma expérimental provient des films de Stan Brakhage. Son film Serene Velocity de 1970 fut sélectionné pour la National Film Registry en 2001. Gehr fut également membre du personnel du San Francisco Art Institute, où il enseigna.

    Erny Gehr Serene Velocity de 1970

    Réalisé en 1970 dans les sous-sols de l’université de Binghamton, Serene Velocity synthétise magistralement les préoccupations conceptuelles et esthétiques qui, dès ses premières oeuvres filmiques (Reverberation, 1969), tendent à subvertir un art cinématographique purement illusionniste par l’affirmation de la primauté de ses composantes élémentaires. Depuis désormais presque cinquante années, Ernie Gehr déploie une généalogie du photographique dans l’art du film, qu’il soit réalisé sur un support argentique photochimique ou généré numériquement, présenté en salle de cinéma ou en installation. Les oeuvres d’Ernie Gehr viennent ainsi former un ensemble sans rupture, sciemment articulé par l’artiste autour de thèmes récurrents nourris par son observation du paysage urbain américain quotidien (Winter Morning, 2013), sa réflexion sur le caractère obsédant de l’image photographique, le cinéma et le caractère transitoire de la vie humaine-A Commuter’s Life (What a Life!. Plus sur l'artiste et son travail clique ici.

    + d'infos

    Gehr in conversation with Charles Bernstein  New York: 2008

    Ernie Gehr Wikipedia

    Ernie Gehr Filmographie

    Ernie Gehr Bio

    Ernie Gehr Biography

     ernie gehr, side walk shuttle

    Ernie Gehr, Rear Window 1991

    Page en cours © studio point to point

    « HENRY FLYNT-NO MORE ARTTRIPLE FUEL TRIPLE FUGUE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Décembre 2012 à 12:12
    Ernie Gehr
    Gréât!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :