• Pierre Guilhem

    Septembre/Octobre

    2+2 Galerie Art Contemporain-Nimes
    © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire

  • Interlude

    Octobre

    2+2 Galerie Art Contemporain-Nimes
    © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  •  

    Charles Dreyfus Pechkoff

    L'avant Garde en Mouvement

    Fluxus-France

    fluXUS SIGnature
    En attendant Charles. Le premier samedi de novembre 2012

    2+2 Galerie Art Contemporain-Nimes
    © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Avec , un mode-d'emploi pour se réaliser un historique français

    Voici les fournitures pour devenir un véritable français cataloguer.  Carte d'identité  

    1998/99

    Laurent Fétis, Laurent Fétis,  Laurent Fétis, un art du cadre.

    Bonjour

    Travail de Stéphane Robert "MATÉRIAUX POUR SE RÉALISER UNE FILIATION FRANÇAISE HISTORIQUE AVEC LAURENT FÉTIS ET PLUS | 09 avril 2014".

    plus d'éditions sur http://dasein.fr/

    + Infos 

    Laurent Fétis directeur artistique et réalisateur depuis en 1999, . Après des études à l' École d'architecture de Versailles, alors qu'il finissait ses études en communication visuelle à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris Laurent Fétis ouvert son studio en 1999 . Son travail se réalise dans le monde de l'art , de la mode, de la musique, de l'art, le luxe. il a multiplié les collaborations avec des artistes, musiciens, cinéastes, danceurs ainsi qu’avec divers magazines, marques, labels et institutions. Parmi lesquels : Beck, DJ Hell, Roman et Sofia Coppola, Daniel Arsham, Merce Cunningham, Jean Paul Gaultier, Régine Chopinot, Ronan et Erwan Bouroullec, Elisabeth Arkhipoff, Lucian Freud, Xavier Veilhan, Sophie Calle, Nan Goldin, Sonia Rykiel, Discodeine, Tristesse Contemporaine, Tahiti 80, Nike, Toyota, le Ministère de la culture, Fête de la Musique 2001, Manifestation "Les 20 ans des Fracs", le musée d’art moderne de la ville de Paris, ou le centre Pompidou… Associé à Sarah Matignon depuis 2012, ils sont représentés par Monsieur l'agent.


    Par ailleurs, son travail a été exposé et montré dans de nombreuses galeries et institutions, dont le Centre Pompidou, Paris, La Fabrica, Italie, Cooper Union, New York, la Royal Society of Art, Londres, Galerie Kreo, Paris, la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, MoMa, Design Store, New-york...


    De nombreuses publications, dont deux monographies nous présente sont travail:

    "ABC+, Laurent Fetis", Textes Lars Bang Larsen, Henrik Plenge Jakobsen/DGV Germany
    "Elisabeth Arkhipoff/Laurent Fetis" Textes de Gianni Romano, Hans Ulrich Obrist. Collection "Gasbook"/Design Exchange Publishing

    "Le Design Graphique" Alain Weill, Collection "Découvertes" Gallimard, 2004
    "Histoire du Graphisme en France" Michel Wlassikoff, Editions du regard, 2005
    "Entretien avec Laurent Fetis" Catherine de Smet, Emmanuel Berard, Cahiers du MNAM, Centre Pompidou, 2004
    "Laurent Fetis" Creative Revue, UK Jan 2001
    "Création, Créateurs en France, La scène contemporaine, collectif", Editions Autrement 2002

    Laurent Fétis Entrevue video 2010

    Suivre Stéphane Robert dasein-ed sur l'identité de la carte

    Page en cours © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Arthur Cravan, Boxeur Photographie circa 1915

    Fils de Nellie et Otho Holland Lloyd, Fabian Avenarius Lloyd naît en Suisse à Lausanne le 22 mai 1887. L'enfant tout comme son frère ainé Otho est de constitution robuste. Des études quelque peu heurtées entrainent le jeune homme aisé à fréquenter plusieurs collèges qui le préparent à un diplôme d'ingénierie.

    En juillet 1904, Fabien à 17 ans, son cousin anglais: Vyvyan Holland séjourne dans sa maison pour quelques mois. Celui-ci lui révèle qu'il est le fils Wilde. L'infâme Oscar, dont les Holland-Lloy ont banni le nom et sa mémoire. L'écrivain, l'homme, vont enthousiasmer le jeune homme. De ses écrits, des articles de presse: tout sera lu. Il verra en Oscar Wilde: le vieux sage qui s'oppose à la bien séante bourgeoisie victorienne. Il reconnaîtra en lui l'immense corps d'un prophète issu de sa tribu qui annonce à voix forte la scandaleuse et puissante liberté qui l'animera pour la suite de son existence.


    ARTHUR CRAVAN "POÈTE ET BOXEUR" Surpris par la nuit France Culture par MELMOTH

    Arthur Cravan à la forrure et melon

    Arthur Cravan, " Arthur Cravan est vivant ! "

     Par Bertrand Lacarelle avec le n° 53 revue " La règle du jeu "

    Quelle âme se disputera mon corps ?
    J'entend la musique :
    Serai-je entrainé ?
    J'aime tellement la danse
    Et les folies physiques
    Que je sens avec évidence
    Que si j'avais été jeune fille,
    J'eusse mal tourné.
    Mais, depuis que me voilà plongé
    Dans la lecture de cet illustré,
    Je jurerai n'avoir vu de ma vie
    D'aussi féeriques photographies :
    L'océan paresseux berçant les cheminées,
    Je vois dans le port, sur le pont des vapeurs,
    Parmi des marchandises indéterminées,
    Les matelots se mêler aux chauffeurs ;
    Des corps polis comme des machines,
    Mille objets de la Chine ;
    Les modes et les inventions ;
    Puis, prêts à traverser la ville,
    Dans la douceur des automobiles,
    Les poètes et les boxeurs.
    Ce soir, quelle est ma méprise,
    Qu'avec tant de tristesse,
    Tout me semble beau ?
    L'argent qui est réel,
    La paix, les vastes entreprises,
    Les autobus et les tombeaux ;
    Les champs, le sport, les maîtresses,
    Jusqu'à la vie inimitables des hôtels.
    Je voudrais être à Vienne et à Calcutta,
    Prendre tous les trains et tous les navires,
    Forniquer toutes les femmes et bâfrer tous les plats.
    Mondain, chimiste, putain, ivrogne, musicien, ouvrier,
    Peintre, acrobate, acteur, vieillard,enfant, escroc,
    Voyou, ange et noceur;
    Millionnaire, bourgeois, cactus, girafe ou corbeau;
    Lâche, héros, nègre, singe, Don Juan, souteneur,
    Lord, Paysan, chasseur, industriel, faune et flore :
    Je sais toutes les choses, tous les hommes et tous les animaux !
    Que faire ?
    Essayons du grand air,
    Peut-être y pourrai-je quitter
    Ma funeste pluralité !
    Et tandis que la lune,
    Par-delà les marronniers,
    Attelle ses lévriers,
    Et, qu'ainsi qu'en un kaléidoscope,
    Mes abstractions
    Elaborent les variations
    Des accords
    De mon corps,
    Que mes doigts collés
    Au délice de mes clés
    Absorbent de fraiches syncopes
    Sous des motions immortelles
    Vibrent mes bretelles ;
    Et piéton idéal
    Du Palais-Royal,
    Je m'énivre avec candeur
    Même des mauvaises odeurs.
    Plein d'un mélange
    D'éléphant et d'ange,
    Mon lecteur, je ballade sous la lune
    Ta future infortune,
    Armée de tant d'algèbre,
    Que sans désirs sensuels,
    J'entrevois, fumoir du baiser,
    Con, Pipe, eau, Afrique, et repos funèbre
    Derrière les stores apaisés,
    Le calme des bordels !
    Du baume, Ô ma raison !
    Tout Paris est atroce et je hais ma maison.
    Déjà les cafés sont noirs.
    Il ne reste, Ô mes hystéries !
    Que les claires écuries
    Des urinoirs.
    Je ne puis plus rester dehors.
    Voici ton lit ; soit bête et dors,
    Mais, dernier des locataires,
    Qui se gratte tristement les pieds,
    Et, bien que tombant à moitié,
    Si j'entendais sur la terre
    Retentir les locomotives,
    Que mes âmes pourtant redeviendraient attentives !

    01 02 03 04 05
    Page 1
    View | Download
    Page 2
    View | Download
    Page 3
    View | Download
    Page 4
    View | Download
    Page 5
    View | Download
    06 07 08 09 10
    Page 6
    View | Download
    Page 7
    View | Download
    Page 8
    View | Download
    Page 9
    View | Download
    Page 10
    View | Download
    11 12 13 14 15
    Page 11
    View | Download
    Page 12
    View | Download
    Page 13
    View | Download
    Page 14
    View | Download
    Page 15
    View | Download
    16 17 18 19 20
    Page 16
    View | Download
    Page 17
    View | Download
    Page 18
    View | Download
    Page 19
    View | Download
    Page 20
    View | Download
    21 22 23 24 25
    Page 21
    View | Download
    Page 22
    View | Download
    Page 23
    View | Download
    Page 24
    View | Download
    Page 25
    View | Download
    26 27 28 29 30
    Page 26
    View | Download
    Page 27
    View | Download
    Page 28
    View | Download
    Page 29
    View | Download
    Page 30
    View | Download
    31 32      
    Page 31
    View | Download
    Page 32
    View | Download
     

    MAINTENANT No. 3 Revue d'Arthur Craven mars avril 1915, Paris.

    01 02 03 04 05
    Page 1
    View | Download
    Page 2
    View | Download
    Page 3
    View | Download
    Page 4
    View | Download
    Page 5
    View | Download
    06 07 08 09 10
    Page 6
    View | Download
    Page 7
    View | Download
    Page 8
    View | Download
    Page 9
    View | Download
    Page 10
    View | Download
    11 12 13 14 15
    Page 11
    View | Download
    Page 12
    View | Download
    Page 13
    View | Download
    Page 14
    View | Download
    Page 15
    View | Download
    16 17 18 19 20
    Page 16
    View | Download
    Page 17
    View | Download
    Page 18
    View | Download
    Page 19
    View |Download
    Page 20
    View |Download
    21 22 23    
    Page 21
    View | Download
    Page 22
    View | Download
    Page 23
    View | Download
     

    MAINTENANT No. 4 Revue d'Arthur Craven mars avril 1915, Paris.

    À Paris, Arthur Cravan est l'éditeur, le rédacteur, le publicitaire, le distributeur de la revue " MAINTENANT", qui eut cinq numéros entre 1912 et 1915. Textes, poèmes, critiques littéraires et artistiques, publicités s'articulent sur une moyenne de 30 pages dans un ton de provocations, d'analyses humaines décapantes et de réclames flamboyantes, préfigurant ainsi l'apparition imminente du mouvement dada et une paternité du surréalisme, un gène des situationnistes, un grand père du mouvement fluxus, et un fidèle pilier étayant présence panchounette.

    La Very Music Boxe de l'ensemBle baBel

    Création de l'ensemBle baBel et water-water à la Grange de Dorigny, Spectacle musical autour d'Arthur Cravan sur des textes de Nicolas Carrel. Lausanne, 20-22- novembre 2014.

    Page en cours © studio point to point


    votre commentaire
  • Fabian Avenarius Lloyd


    Arthur Cravan, Jack Jonhson,  Boxeurs à Barcelone  1916 affiche

    Action Arthur Cravan Boxe Arthur Cravan filmé à Barcelone en 1916

    Arthur Cravan aux Siamois, 29 avenue de l'Observatoire, Paris, photographie circa 1915

    L'Ange Gardien Arthur Cravan Entretien Fleiss La règle du Jeu

    Mina Loy portait par Man Ray

    Mina Gertrude Lowy est née à Londre le 27 décembre 1882, Mina Loy, est reconnue comme poètesse. TS Éliot, Ezra Pound, William Carlos Williams, Basil Bunting, Gertrude Stein, Yvor Winters, Hart Crane, E.E. Cummings, William Carlos Williams, et bien d'autres la considéreront comme une des leurs. Peintre, dramaturge, romancière, actrice, créatrice de bijoux, de lampe, artiste aux multiples facettes. Égérie des futuristes elle fréquentera de nombreux artistes:  Brancusi, Man Ray, Tristan Tzara, Picasso, Marcel Duchamp, Francis Picabia entre autres... Elle partagera sa vie entre Londre Paris, Florence New York. C'est en 1916 à New-York, qu'elle rencontre Fabien Lioyd, l'artiste Arthur Craven. C'est à Mexico qu'ils se marieront en 1918.

    Les mâchoires des Lions

    I.

    Ô lointains de la Suave Péninsule
    Cet amoureux automatique des oiseaux lyriques
    Danriel Gabrunzio
    Aux mélodieux magnolias
    À la mise en scène parfumée
    Où les névroses impotentes
    Grimacent dans la poussière

    L’archange de la nation
    Aimait
    Les comtesses
    Dans un bain de tubéreuses
    Les sens apaisés par l’orchestre
    À l’hôtel Majestic Palace

    Les sanglots...Depuis les halls psychopathiques
    De son harem abandonné
    Pourvoient à l’amusement des mondains

    Comète conquérante
    Balayant les bibliothèques continentales
    Etoiles transmuées
    Accusation d’alcôve
    Et complaisance pommadée
    Avec laquelle il entreprend des liaisons rococo
    Tatouage-morsure d’une Elvire
    Dans la chair de Marie

    Et à midi, chaque jour
    Des vierges nues chevauchent des mulets d’albâtre
    Et reçoivent Danriel Gabrunzio
    Venu d'Adriatique
    Drapé dans une toge d'or
    Marqué d'un Zodiac
    En Rose chenille

    2.

    Le mépris des vielles idoles
    Engendre de nouvelles écoles
    Les compatriotes de Danriel Gabrunzio
    Intriguent et inventent un nouveau protocole
    La Myriade et l’Unique
    Pour célébrer les amantes
    Aux chairs changeantes

    Jaloux, l’antique tonnerre
    Des littérateurs latins
    Rivalise avec la satieté de Gabrunzio
    Manifeste explosif
    Proclamant l’immédiate procréation féminine
    De l’agamogénésis de l’homme

    Assurance de l’intégrité spirituelle
    Opposée aux courtisans carnivores
    Manifeste du mouvement Flabbergast
    Hurlement du chef Raminetti
    Un éclair sans peur foudroie
    Les modes et les débauches de Gabrunzio

    Traçant sa route vers l’exception du cœur féminin
    Sa gloire prudente
    Demandant la trahison
    De la déesse Mère
    Capitulation sans condition
    Au nom de la victoire

    Raminetti
    Fait claquer son fouet de maître de cérémonie
    Chevauchant une locomotive prismatique
    Fissurant l’autel des arts
    Tel un représentant de commerce inquisiteur
    Apportant les nouveautés de Paris dans ses poches
    Cadeaux-souvenirs pour ses disciples
    Pour qu’ils paradent
    A son carnaval dynamique

    Bapini l’érudit
    Expérimentant un Baphomet auto hypnotique
    Sur une montagne sacrée
    Fonçant à la vitesse plastique de Raminetti
    Arrachant la croûte de poussière livresque
    Exaltant la nudité dangereuse
    D’un guet-apens vermillon du Flabbergastisme
    Il embrasse Raminetti
    A pleine bouche oratoire
    Préférant l’égotisme de lui même
    En de gigantesques proportions
    Tel une belle mère éclectique
    Dans un mariage à demi-barbare

    Académiquement chaperonnés
    Les Flabbergasts
    Sortent de l’obscurité
    Abjurant leur croyance à la douceur de vivre
    À l’opportunité féminine
    Et Raminetti
    Soucieux de suivre le sillage battant de Gabrunzio
    Possède la mère et la fille
    A l’exception de celles qui sautent du train
    Au prochain arrêt...

    Pendant ce temps, Bapini l’antagoniste
    Publie un charmant commentaire
    Sur l’art des femmes plombiers
    Et la laideur comme élixir aphrodisiaque

    Ces manœuvres et nouvelles manières passeront-elles inaperçues ?

    Ces drôles de bonshommes
    Qui découvrent dans leur boîte aux lettres
    Ces multiples pétitions
    Qui revendiquent l’enfantement du Flabbergastisme
    Signées Nima Lyo, alias Anim Yol, alias Imna Oly
    (Bouffon des services secrets de la Cause Féminine)

    Tandis que le Flabbergastisme entre en ébullition
    Quand RAM et BAP
    Fuient leurs bruyantes et réciproques invectives
    Alors cette conquêtes en Duplex
    Revendique un certain succès
    Contres les hardis résistants de Gabrunzio

    3. Envoi

    Raminetti, pour obstruction sur la voie publique
    Est puni de petites peines de prison
    Bapini est un poeple de Vanity Fair
    Tout comme Imna Oly...
    Je suis d’accord avec Mademoiselle Krar des pas perdus
    Elle n’est pas vraiment une Dame !

    Chevauchant le soleil couchant
    DANRIEL GABRUNZIO
    Corrige vertement
    La crapuleuse précocité
    De Raminetti et Bapini
    Par l’oraison et le viol de Fiume

    Et jette son œil perdu
    Dans le giron tragique
    De l’Italie

    Mina Loy (1920) Traduction : Tristan Ranx 2007


    Corps Fantôme Fiction/Disparition de Arthur Cravan Court-métrage réalisée par Stéphane Bonnefoi
    Production : Radio France Nouveaux Médias

    + Infos

    Arthur Cravan

    MAINTENANT-extraits-revue-Arthur_Cravan-N_1-et-2.pdf

    ASSEZ_JY_VAIS_JY_ERRE_ARTHUR_CRAVAN_JACQUES_VACHE_JACQUES_RIGAUT_TROIS_GAIS_TERRORISTES_DANS_LES_LETTRES_FRANCAISES.pdf

    Arthur Cravan contre Arthur Cravan rts.ch Émission radio-Entretiens avec Jean-Luc Bitton, Philippe Dagen, Bertrand Lacarelle, Marcel Fleiss

    Soirée Arthur Cravan avec les éditions Cent pages à la librairie Envie de lire

    Page en cours © studio point to point


    1 commentaire
  • Ed Rusha Portrait 1972/2014

    Ed Ruscha Presentation from Reginald Dankwa


    Robin peinture de Ed Rusha 1963

    Hollywood et Halloween peintures de Ed Rusha 1977

    stereopticon Rusha Russia

     

    Ed Ruscha: Road Tested on Nowness.com

    + Infos

    Edward Ruscha peintre, photographe, réalisateur est un artiste américain. Il est né à Omaha dans le Nebraska le 16 décembre 1937. Installé à Los Angeles dans les années 1950 il étudia le dessin, la peinture, la photographie au Chouinard Art Institute de 1956/60.

    Ed Rusha Com 

    American Bandstand The stroll, 1958


    votre commentaire
  • Étoffe Jaune.

    Étoffe rouge.

    Yves Klein: Chevalier de l'Ordre des Archers de Saint Sébastien

    Georges Mathieu: Service funèbre du Duc de Beaufort* - 1960

    + infos

    *Le 11 mars 1958, Yves Klein est adoubé chevalier de l’Ordre des Archers de Saint Sébastien à l’église de Saint-Nicolas-des-Champs à Paris France. Dans les années 1960 il posera dans l'uniforme de son ordre plusieurs fois, en galeries ainsi qu'à son mariage.

    * peind par Georges Mathieu le 24/05-1960 pour l'exposition "Pompes et suplices dans l'ancienne France" présenté le mai 1960 à la galerie International d'art contemporain Paris

       Page en cours © point to point studio


    votre commentaire
  • A-Paul-Armand Gette

    B-Les limites de la mesure

    C-Adiantum Capillus-VenerisL.,

    Sophie, Paul Armand 1984

    " Avec le modèle, cela se passe bien, il fait ce qu’il veut comme il veut et je me contente d’une liberté « de point de vue ». Il est quelques fois surpris de ce que j’ai choisi de regarder, mais il a la liberté d’en demander la destruction, ce qui est très rare. Au début, je donnais quelques indications, mais vraiment très générales, dans le genre “on va faire une promenade”, et je ne demandais rien concernant l’habillement. Avec le temps, je ne demande plus rien du tout. Par exemple Sophie est venue il y a deux semaine avec un ensemble vert qui lui plait beaucoup  et elle avait envie que nous fassions des photographies. Je pense que le “nous” qu’elle a employé est très important. Elle n’a pas dit “que je fasse”, où le “je” m’aurait désigné, mais bien “nous” (elle et moi). Dans les cas où j’ai demandé à une personne si elle voulait bien être Artémis par exemple, le projet est alors entre ses mains et peut devenir tout autre que ce que j’avais imaginé." P-A Gette La Liberté du Modèle selon Paul-Armand Gette plus sur Maze Magazine Mag Mag Maze Isuu

    Loukoum, verre, Paul-Armand Gette 2006 Ateliernational

    " En 1994, j’étais au bord de la Méditerranée, à Sète, préparant « Les chroniques d’Aphrodite » et je m’étais longuement penché sur le pubis de la déesse. C’est alors que me vint, au cours d’un déjeuner, l’idée d’annoncer que désormais j’allais m’occuper des menstrues de la déesse, provoquant quelques stupeurs parmi les convives. Ce n’était pas bien d’évoquer un pareil sujet, on alla jusqu’à me faire remarquer que je n’avais pas à me mêler de ce qui ne me concernait pas. Je retrouvais là l’ignoble méthode utiliser les religions pour persuader les hommes de l’impureté des femmes ce qui ne fit que me renforcer dans mes intentions de passer outre. J’étais à l’écoute des échos, qui comme je l’espérais, n’allaient pas manquer de se produire. J’attendis deux ans et Martine m’offrit de me montrer comment dans « La liberté du modèle » elle pensait répondre à mon attente. Puis ce fut Odile en Grèce, Connie en Colombie et Laurence en 2005 dans la vallée du Lot, et très vite au cours de conversations avec ces partenaires s’imposa l’idée d’une célébration. " P-A. Gette Les Menstrues de la Déesse, L'Apothéose des Fraises, plus sur Inferno.

    + infos

    Pygmalion Galatée sculpture de Étienne Maurice Falconet

    BLOG ABOUT PAULARMAND GETTE

    LES_DESSOUS_DE_PAUL-ARMAND_GETTE_ENTRETIENS_AVEC_DES_MODELES_PAR_LYDIE_REKOW.pdf

    QUELQUES_QUESTIONS_À_PAUL-ARMAND_GETTE_PAR_MARIE_EVE_LACASSE_POUR_VICE_MAG.pdf

    LES_MENSTRUES_DE_LA_DEESSE_ou_L'APOTHÉOSE_DES_FRAISES.pdf


    Laurence Paul Armand gette


    Page en cours © Point to Point Studio


    votre commentaire
  • 1914 L'ombre Portée 2014

    Le divin regarde Dieu, l'humain regarde l'Homme.  Ma cause n'est ni divine ni humaine, ce n'est ni le vrai, ni le bon, ni le juste, ni le libre, c'est : le Mien; elle n'est pas générale, mais: unique, comme je suis unique. Rien n'est, pour Moi, au-dessus de Moi !  1845 Max Stirner

    Réfaite sévère 2011 Th. Bernardet

     Hérisson *1, plastique vert, peinture acrylique, de Thomas Bernardet

    La pièce de Thomas Bernardet est galvanisée par le hérisson: se sèche bouteilles de 14, dont Marcel Duchamp, qui en avait perdu son texte et la sculpture, fit de neuves répliques dans les années 1960. Un  "Ready-Made Aided" *2 qui va au secours des vibrantes pensées de regardeuses enthousiastes livrant à la conversation avec l'Unique *3 l'objet de leur amour - Clint Eastwood: l'homme de compagnie, en quatre temps avec Fabien Gaffez, Michel Erman, Pierre-Olivier Toulza, Romain Huret, entretenu par Adèle Van Reeth, soutenu à la lecture par Georges Claisse et Mydia Portis Guérin à la réalisation.


    Refaite Sévère sculpture de Th. Bernardet  2011

    Philosopher avec Clint Eastwood La loi du Cow-boy 

    unforgiven telerama de Thomas Bernardet

    Philosopher avec Clint Eastwood (2/4) : Quelle justice ? Vengeance et rédemption

    Capture Cowboy Richard Prince

    Philosopher avec Clint Eastwood (3/4) La vieillesse nous rend-elle sage ?

    Love Me Cowboy Lisa McLure

    Philosopher avec Clint Eastwood (4/4) : Eastwood est-il libertarien ?

    + INFOS 

    *1" Le hérisson c'est delà broussaille. C'est le buisson qui cache la cave. Là, où tu mets l'nez avant de te goinfrer d'la soupe à la Manouche. "sic Les brouillons de la langue verte d'Alfred Delvau circa1855.

    *2 "Ready-Made Aided"  > Made Aided > MayDay - Marcel Duchamp

     *3  L'unique et sa propriété de Max Stirner

    Thanks Thomas Bernardet Refaite Sévère à la Galerie From Point to Point 20/01/14

    © Point to Point Studio


    votre commentaire
  • La barre de bois rond est un assemblage de segments dont la longueur égale le diamètre

    André Cadéré, artiste roumain, est né en 1934 à Varsovie. À 23 ans, en 1967, il immigre au printemps sur Paris. Rapidement, cette même année il présente son travail à l'exposition collective "Marché Expérimental d'Art". Puis à l'American Center 1968/70. Présentant une peinture abstraite comme totalité de surface et fragments de celle-ci, aux couleurs provocantes et formes coupées que l'on peut associer à la chemise de Jimi Hendrix et à la contre-culture psychédélique qui serait réalisée avec un savoir- faire constructiviste où le poids de la couleur est aussi important que les mesures d’espaces qui la distribue ouvert à l'antiforme. Voir exemple toile Centre Pompidou sans titre 1968.

    C'est à la fin des sixties qu'il rencontre, observe, les nombreux mouvements artistiques militants: Lettriste, SituationnisteFluxus, Art and Language, Art conceptuel, New School of New York, Minimalisme, GRAV, BMPT, Performances, Musique, Installations… Et leurs acteurs: Isou, Lemaître, Toroni, Parmentier, Antoni Miralda. Terrain fertile qu'il partagea avec Christian Boltanski, Bernard Borgeaud, Jean Le Gac, Paul-Armand Gette, Bernard Joubert, +++  et de développer son projet qui se radicalisera sous forme de barres et de déambulations pour revendiquer une indépendance
    "intransigeante et solitaire" vis-à-vis du marché et les contextes institutionnels de L'establishment Artistique.

    André Cadéré, Avenue des Gobelins, Paris- Document April 1973,

    " La barre de bois rond est un assemblage de segments peints dont la longueur égale le diamètre et se succédant d’après une méthode comportant des erreurs. Exposé là où il est vu. Ce travail est contraire aux textes et photo ici imprimés. Dépendant des contraintes de ce livre, texte et photo ont un seul rapport avec ce qu’ils décrivent : l’incompatibilité. " André Cadéré, 1974

    " Je veux dire aussi de mon travail et de ses multiples réalités, il y a un autre fait : c’est le héros. On pourrait dire que le héros est au milieu des gens, parmi la foule, sur le trottoir. Il est exactement un homme comme un autre. Mais il a une conscience, peut-être un regard, qui d’une façon ou une autre, permet que les choses viennent presque par une sorte d’innocence ".

    André Cadere photographier à l'exposition de  Marcel Broodthaers, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles Foto: Bernard Marcelis 1974.

    "Une barre de bois rond est immuable, toute pièce étant à chaque fois différente l'une de l'autre, l'ensemble du travail étant une constellation. Cette constellation étant strictement limitée. D'un autre côté, mon activité n'a pas de suite, ni d'avenir. Il n'y a pas d'évolution, une barre de bois rond est." Lettre à Yvon Lambert, André Cadéré le 24 mai 1978


    "Je veux dire aussi de mon travail et de ses multiples réalités, il y a un autre fait: c'est le héros. On pourrait dire qu'un héros est au milieu des gens, parmi la foule, sur le trottoir. Il est exactement un homme comme les autres. Mais il a une conscience, peut-être un regard, qui, d'une façon ou d'une autre, permet que les choses viennent presque par une sorte d'innocence".
    Lettre à Yvon Lambert, André Cadéré le 25 mai 1978

    Emporté par une maladie, à l'âge de 44 ans l'artiste Cadéré décède le 12 août 1978.

    Certificat d'authentification d'une oeuvre de André Cadéré

    + Infos

    Une erreur est systématiquement incluse dans la succession des différentes couleurs. Les segments colorés se succèdent les uns aux autres sous forme de permutations mathématiques et l'erreur se produit lorsque deux segments sont inversés.

    André Cadéré Expositions illustrées

    André Cadere Documents Lynda Morris

    Ansré Caderé Article Texte 1975 + Diaporama

    André Cadéré Page Barre de Bois Rond

    Page qui court © Point to Point Studio


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique