• Le tentazioni del dottor Antonio, 1962 Federico Fellini Untitled, 1992 Felix Gonzalez Torres

    + Infos

    Buvez plus de lait

    La tentation du docteur Antoine Boccaccio '70


    Untitled, 1992

    On the 16th of May 1991 an image turned up on twenty-four billboards around Manhattan, Brooklyn, Queens, and the Bronx. The blowup of a light, grainy photograph, it showed the upper half of a bed covered with wrinkled white sheets, and topped by two pillows still bearing the imprint of the heads that had laid upon them. Startling by its reticence and delicacy amidst the usual run of advertising, the enlarged picture was also surprising because, as time passed, it became evident that it was not advertising at all. When it first appeared, the transfixing bareness of the layout seemed to be waiting for text to be dropped in. But while people on their way around town waited for some label or pitch to be added to the image of the bed, nothing happened.
    Or, rather, something did happen, but it depended on them rather than on the billboard's unidentified source. Viewers supplied their own content for the anomalous but oddly familiar vignette. Where nothing was said, they were free to project their own experiences or fantasies on this unspecified and vastly enlarged domestic situation.
    That sort of speculative response was exactly what the artist, Felix Gonzalez-Torres, had wanted to provoke; viewers were the content of the piece as much as his motives for making it were.
    This landmark outdoor exhibition was typical of Gonzalez-Torres's quiet infiltrations of homes, galleries, museum and public spaces. Politically oriented and politically adroit, the artist tackled the thorniest issues of public policy and socially committed aesthetics with an imaginativeness, intellectual rigor, and rhetorical self-restraint unmatched in his generation. Personally implicated in many of the issues he raised—especially that of AIDS, from which he was to die—Gonzalez-Torres never indulged in special pleading but, rather fashioned the subtlest, most seductive links between those intimately aware of the inequities, threats, and desires toward which he pointed and those untouched by or as yet unconscious of them.

    Capture écran 2014

    studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Réserve à Hommages. © MD Point to Point Studio

    Entretien avec l'artiste Marcel Duchamp par Philippe Colin à Paris à la galerie Givaudan en janvier 1967, où est proposé son exposition des "ready-made" et de leur ombre (1913-67).

    Interview with the artist Marcel Duchamp by Philippe Colin in Paris at the gallery Givaudan of January, 1967, where is proposed his exhibition of  "ready-made" and their shadow (1913-67).


    " Jeu d'échecs " avec Marcel Duchamp ,1963


    Radio palettes - Marcel Duchamp


    Marcel Duchamp talks with Martin Friedman, Walker Art Center director (1961-1990), about the readymade.


    Marcel Duchamp en 26 minutes.

    Marcel Duchamp 51'06"

    Duchamp Charbonnier

    Marcel Duchamp : Une vie, une œuvre

    Joan Bakewell interview, avec Marcel Duchamp BBC 1968

    3 Standard Stoppage by Marcel Duchamp 1913

    + infos

    Marcel Duchamp Article Pointtopoint

    Mayday

    Cage Duchamp Richter

    Réplique, Étant donnés °1 La chute d'eau, °2 Le gaz d'éclairage De Richard Baquié

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Aux collectionneurs investisseurs

    Statement No-Copyright Collection Freehold 2002. Lawrence Weiner (Collection particulière)

    - si les prix des œuvres anciennes, d'un artiste vivant, sont à des valeurs supérieures, à celle qu'il produit aujourd'hui : il est légitime de mettre en doute leurs avenirs.

    Archive deviant Help, Rodolphe Huguet, Point-to-point-Galerie

    Archive Deviant Work Rodolphe Huguet/PointtoPoint.

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Vue de l'exposition Jean Suquet  - Photographies 2006

    Une Seule Race La Race Humaine Illustration sculpture Gallo-Romaine Jean Suquet


    Oubli Sablier Intarissable, Livre Jean Suquet Livre  Ésitions du Liars Bordeaux

    Pierre Vive Catalogue Jean Suquet


    Boite à oui catalogue exposition des photographies Jean Suquet Co/éditions 2006

    Bernard Marcadé et Jean Suquet. Entretien Duchamp au CRAC Art Contemporain Sète

    Marcel Duchamps Édition L'échoppe page de Jean Suquet

    Regarder l'heure. Sur le ciel de Marcel Duchamp - Le Grand Verre-Livre. Visite Guidée, Marcel Duchamp - Deux Interviews New Yorkaises - Guillaume Apollinaire : Marcel Duhamp. Édités à l'échoppe, Livre avec Jean Suquet.


    Chimie Greffée de Chimeres de Jean Suquet

    Image et son Revue culturelle "cinéma" Photographie Jean Suquet

    Jean Suquet Prix Niepce 1963 Jury Cartier-Bresson,  - Document

    La photographie Humaniste catalogue Exposition BnF

    Exposition Photographies de Jean Suquet

    Exposition Jean-Suquet Ales 2006

    + infos

    En 1948 il s'inscrit à Paris pour étudier la médecine, Il rencontre le groupe surréaliste auquel il adhère.Au printemps 1949, André Breton, soupçonnant une parenté entre la pensée de Jean Suquet et celle de Marcel Duchamp, lui suggère d'écrire une livre sur l'œuvre de M.D.. Il lui fait rencontrer Mary Reynolds et Jacques Villon.
    Dans sa première lettre à Duchamp (Paris, 15 juillet 1949), Suquet écrit: "Si je dois écrire sur vous et votre oeuvre ce ne sera pas en critique mais en poète." Duchamp lui répond (New York, 9 août): "Suis tout à fait d'accord pour votre projet. Et comme vous le dites, 'en poète' est la seule façon de dire quelque chose."

    Parallèlement à une lettre du 12 décembre, Suquet lui envoie quelques quarante pages. Duchamp répond de suite (25 décembre1949). Cela se termine sur rien de moins que: "Après tout, je vous dois la fière chandelle d'avoir mis à nu ma mise à nu... Vous savez sans doute que vous êtes le suel au monde à avoir reconstitué la gestation du verre dans ses détails, avec même les nombreuses intentions jamais exécutées."

    Dès les premières lettres échangées, le ton est donné. Et la connivance est là - est toujours là, cinquante ans plus tard. Bien au delà de la mort de Breton (en 1966) et de Duchamp (en 1968), Jean Suquet "retarde en poète."

    Les deux hommes  63 ans et 22 ans se rencontrent à Paris, chez Mary Reynolds.

    Puis dans les années 1950 devient photographe professionnel. En1963, il obtient le Prix Nièpce, les membres du juris sont Jacques henri Lartigue et Henri Cartier-Bresson. En retournant chez lui il jette sa médialle dans la Seine. En 2002, il Brûle la majorité de sa production ( 35000 clichés et  négatifs) ne conservant qu'une centaine de photographies dont son œuvre majeure "Pierre Vive".

    Quelques références de publications des photographies de Jean Suquet :

    À Garry Davis
    - Paris (F) Tract surréalistes 1949
    Jardin des arts - Paris (F) 1956
    Images de la vie scolaire - Paris (F) 1956
     

    Vers La France (De La Langue à La Civilisation Francaise) - (F) Éditeur Didier 1957  

    Le Photographe - Paris (F) Décembre 1957

    L'ARC - Aix en Provence (F) Cahiers méditerranéens 1958

    Image et son - Paris (F)  Mai 1958 / Du graphisme au cinéma N° 182 mars 1965

    L'Officiel de la photographie et du cinéma - Paris (F) Février 1959

    Caméra - Berne (CH) 1963

    Cahiers de la Télévision - Paris (F) octobre 1963

    Photography Year Book - Londres (UK) 1958 / 1964

    Album des Gens d'images
    - Paris (F) 1964 / 1969

    US Caméra Annual, - New York (USA) 1965 

    Le Surréalisme et la Peinture, Gallimard - Paris (F) 1965

    15 Jours En France - Paris (F) La Documentation Française 1965 

    Weltausstellung der Photographie - Hambourg (D)  1968 / 1973 / 1977

    l’éducateur  - Éditions ICEM HMEM, n°381968

    Points de vue
    - Paris (F) août 1969

    Courrier de L'unesco - Paris (F) Avril 1965 /  avril 1969/ Mai 1966 / Décembre 1975

    Coup d'Oeil - Paris (F) Édition Image et Diffusion N° 18-19, 1970

    Femmes Plon - Paris (F) 1973

    Photo Ciné Revue - Paris (F) Avril 1980/ Août  1981
     

    Les dossier de Sèvre - Sèvre (F) CIEP 1981

    U.S Camera Annual - New York (USA) 1985

    Enfance et Adolescence. 20 Ans De Photographies
    - Paris (F) Centre national de documentation pédagogique 1989

    Marcel Duchamp - Paris (F) Réédition ARC 1958 Éditions Duponchelle 1990

    Opus International
    "Aux sons de la mise à nu" Avril-Mai 1991

    Pleine Marge
    - Paris (F) Juin 1993

    le passage du siècle - Paris (F) Centre Pompidou Octobe 1995.

    Critique d'art
    - Paris (F) n° 13 printemps 1999

    liste non exhaustive de publications photographiques presses de Jean Suquet qui sont très nombreuses mais non référencées à ce jour.

    Livres et textes de Jean Suquet :

    "Jamais rien ni personne" Paris. Éditions le Parler de la lune aphasique, 1958

    "Le scorpion et la rose" Paris. Éditions Christian Bourgois - 1970

    "Une chimie greffée de chimère "  Paris. Éditions le Parler de la lune aphasique 1972

    "Le sexe des Anges" Paris, textes 1973

    "Miroir de la Mariée."
    Paris. Éditions Flammarion, 1974

    "Le guéridon et la virgule."
    Paris. Éditions Christian Bourgois, 1976

    "
    Marcel Duchamp Tradition de la rupture ou rupture de la tradition ? Éditions 10/18, Union Général d'Éditions,1979 

    *Le Grand Verre rêvé (Aurore à Zéro)" Paris. ÉditionsAubier, 1991 

    "Discussion - Where's Poppa?"  Avec Rosalind Krauss, College of Art and Design, à Cambridge, MIT Press, 1991  

    "Le Grand Verre: Visite guidée." Caen and Paris. Éditions L'Échoppe, 1992

    "Regarder L'heure. Sur le ciel de Marcel Duchamp." Caen/
    Paris. Éditions l'Échoppe,1992

    "
    Heureux s'écrit toujours avec un x" Editions de l'Ebrasement 1992

    "In vivo, in vitro.
    le Grand Verre à Venise" Paris. Éditions  l'Échoppe, 1994

    "
    Marcel Duchamp ( 1910 - 1918 )"  Paris. Éditions  l'Échoppe, 1994

    "Tiré à part" Bordeaux. Éditions Liard 1995

    "Oubli Sablier intarissable" Bordeaux. Éditions Liard 1996

    "Deux Interviews New-Yorkaises, Septembre 1915"
    Préface - Paris. Éditions l'Échoppe 1996

    "Marcel Duchamp ou L'éblouissement de l'éclaboussure."
    Paris. Éditions L'Harmattan, 1998

    "
    L'ésotérisme selon Marcel Duchamp" Société des artistes invisibles Éditions Collège Marcel Duchamp, 1998 

    "Le Hasard Objectif" Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°1 1999

    "Épanouissement abc le poème de Marcel Duchamp"  Paris. Éditions l'Échoppe 2001

    "La Mariée de la main gauche"
    Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°3 2001


    "Marcel Duchamp et Joan Miro demande d'emploi"  En collaboration Jacques Dupin. Paris. Éditions l'Échoppe 2001 
    "Marcel Duchamp de retour en Amérique répond à Laurie Eglington
     1933" Paris. Éditions l'Échoppe 1933/ 2004 

    "
    Éclipses Et Splendeurs De La Virgule" Paris. Éditions l'Échoppe 2005 

    "A Shipwrecked Book "
    Jacques Dupin et Jean Suquet Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°5 2005 

    "De La Poésie Toute Faite"
     Paris. Éditions l'Échoppe 2005 

    Pierre vive.
    " Bordeaux.
    Paris. Éditions le Bleu du ciel 2006 

    "Boite à oui, " Nîmes.
    Éditions  C°/Éd. Musée PAB/ FRACLR/ Galerie Philippe Pannetier 2006. 

    "14 rue Hallé"
    Paris. Éditions Étant donné Marcel Duchamp n°8 2007

    Film sur et de Jean Suquet :

    Almasy
    , Jean Suquet, Brassaï, série "Chambre noire" de M. Tournier,  A. Plécy et Cl. Fayard, 1964.

    Voyage à travers le Grand Verre film couleur de 13 minutes que Jean Suquet réalisera le film avec Dominique Lambert 1993

    Cinéma -Télé - Radio :


    Voyage autour du "Grand Verre" Film de Jean Suquet et Dominique Lambert 30 minutes - Soirée ARTE 1993

    Éloge de la poussière
    Surpris par la Nuit  France Culture Émission d'Alain Veinstein Décembre 2001

    Partir Film de Catherine Corsinie 2009

    Conférences - Débats - discutions :

    Marcel Duchamp Tradition de la rupture ou rupture de la tradition? Centre Culturel International de Cerisy La Salle 1979

    Marcel Duchamp Poète Centre international de la poésie de Marseille 2002 

    Conférences Ecole Nationale Supérieure d'Arts Paris Cergy - Cergy Pontoise circa 2004

    Marcel Duchamp et l'érotisme Université, Faculté des Lettres et Sciences humaines Orléans 2005

    Autour des Projections Centre Régional d'Art Contemporain de Sète été 2006

    Liste non exhaustive et sous réserves de corrections © Studio Point to point 2010

    Expositions de Jean Suquet.

    1957

    Exposition Universelle Palais des Beaux Arts de Bruxelles, Belgique.

    1962 / 63

    Bibliothèque Nationale et au Grand Palais. Paris France

    2001

    "SHOOT RAGE HIPP" Galerie philippe Pannetier Nîmes France

    2002

    "PIERRE VIVE" Galerie Philippe Pannetier - Nîmes, France

    2006

    Le goût des sciences - Musée National de L'Éducation Rouen France

    JEAN SUQUET Musée Pierre André Benoit - Alès.

    2007

    Bibliothèque National de France - Paris France

    2009

    Galerie Galerie Philippe Pannetier Espace From point to point Nîmes France

    2010

    PRIX NIÈPCE Paris NOVEMBRE 2010

    Jean Suquet trois notes photographiées

    Jean Suquet Documents Point to Point Studio

     Page en cours © Point to point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Shaun Gladwell Artiste Contemporain

    L'artiste Shaun Gladwell, né dans les années 1970. Il a commencé à être reconnu de son travail dans le milieu des années 2000. Le cadre de son travail s'inscrit dans des lieux symboliques et représentatifs australiens dans lesquels il effectuait des actions sportives (skate, Bmx, moto, voiture...). Proposant l'image d'un effort personnel engagé, sur, et, avec des outils mécaniques maîtrisés. Actions enregistrées par la caméra sur vidéo, qu'il sonorisera a postériori l'associant au montage à l'utilisation du ralentisseur des durées filmées pour produire des projetions sur les lieux de l'art contemporain, musées et galeries, à l'unité, où, doublées.
    Ainsi, il nous a donné à voir des plans linéaires à l'esthétique étirée : en relation, via des images de télévision de concert de cinéma, à la sanctification "médiacrificiel" d'un jeune homme de l'ère Chrétienne dont la dévotion à la communication occidentale produit le héros.

    MATRIX 162  Pataphysical Man (2005) Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Interceptor Surf Sequence (preview) 2009‬ Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Apologie 1-6 2007/9 Vidéo extrait Shaun Gladwell

    Rapidement intégré à la société du spectacle occidental, l'artiste australien "s'enrôlera" dans l'armée de son pays en prenant résidence dans le conflit afghan (2009) pour rendre compte des actions de soldats anonymes ou héroïques tel le corporal Mark Donaldson. Les vidéos et photos de Shaun Gladwell sont des outils de propagande au service de l'Australian War Memorial" qui font aujourd'hui trophées de murs dans nombres de collections publiques et privées contemporaines à la gloire du savoir-faire de la " Special Air Service Regiment ".


     Double Field/Viewfinder (Tarin Kowt) images vidéo Shaun Gladwell

    + Infos

    Thanks 

    Shaun_Gladwell wikipedia
    Artiste Officiel Australien

    Page en cours © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Leigh Bowery par Lucian Freud

    Leigh Bowery at October 1988
    Anthony d'Offay New Gond Sfreet, London W1

    La vie de Leigh Bowery, en Australie 1961 fut une "Energetic life".  Styliste, performer, danseur, clubber, musicien, inspirateur d'attitudes qui font de lui l'une des figures marquante de la génération artistique des années 1980/90  l'un ses Chefs de file de l'avant-garde londonienne,Musedes uns icone pour d'autre il partagera vie et actions avec la société du spectaculaire aux travers de films sketchs publicités. En compagnie de personnalités aussi divergentes que Lucien Freud, Vivienne Westwood, Boy Georges, Michael Clark, ... Nicola Bateman sa femme…

    WALK THIS WAY Leigh Bowery & Raw Sewage

    HAIL THE NEW PURITANS Leigh Bowery & Michael Clark Dance Group 1988


    Leight Bowery Model de La peinture de Lucian Freud

    Boy George ►Leigh Bowery - Detox Out of Fashion from Jason Alejos on Vimeo.

    Ici est proposé une vidéo réalisée pour la Galerie Anthony d'Offay New Gond Sfreet, London W1.

    Leigh Bowery "images" et Useless Man. Minty

    … here were to be no such scruples for fashion designer, club king, walking work of art, notorious cottager and all-round one-off genius Leigh Bowery’s indie art collective Minty. It goes: “Boot lickin’, piss drinkin’, fingerfriggin’, tit tweakin’, love bitin’, arse lickin’, shit stabbin’, mother fuckin’, spunk lovin’, ball bustin’, cock suckin’, fist fuckin’, lipsmackin’, thirst_ quenchin’, cool livin’, ever givin’ USELESS MAN". Subtle, right?

    Pour poursuivre la visite cliquer ici myspace leigh bowerys minty


    Leigh Bowery un humour anarchisco-post-traumatique : un punk spectaculairement dandy.

    The legende of Leigh Bowery film direction Charles Atlas, entretien Lucy Sexton, Charles Atlas"

    Take a Look " de Aretha Franklin Art France

    + Infos


    Ballot Orange et Blanc

    Leigh Bowery Article Point to Point

    Page en cours #é © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Monty Python Foto

    L'art de ne pas être vu

     Ce petit film d'information du gouvernement britannique [n ° 42, par. 6] explique au public l'art se dissimuler et les risques encourus potentiellement par les cibles dénoncées à l'administration des armées.

    Les chiffres parlent. Nous aurons accompli plus de trois de nos promesses électorales avant la fin de la deuxième année de régulation socialiste. Et, qui plus est... Nous espérons que dans l'automne introduire ma jambe dans tous les débats de chambre…  Traduction légère de l'intro au sketch de political choreographer de Monty Phiton

     Monty Python's Flying Circus.

    + INFOS


    Costume Minimaliste pour l'Artiste Peintre. [1972 MP-1969 MB-1955 RM -1974 PP]

    The 400 anniversary of Monty Python

    © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire
  • Francesca Fini, portrait

    P.I.G # 1, videoperformance de Francesca Fini. avec Francesca Fini et Daniele Sirotti.

    La vidéo présente deux têtes humaines sur fond noir. Mâle à gauche, femelle à droite et fond noir. Le couple va se regarder quelques instants, puis gentiment se baffer les mains emplies de couleurs. Le tempo se règle sur "un prêté pour un rendu" chacun rendant à l'autre une minutieuse gifle de couleur changeante pour arriver à une saturation de masse fondue à l'écran noir.
    Il s'en dégage un expressionnisme domestique qui figure une jouissance saturée qu'il importe au couple italien de répéter en public, soit en direct comme un rituel, ou de l'intégrer tel quelle en vidéo, à leur présentation artistique spectaculaire.

    + Infos

    Francesca Fini Websitei

    Francesca Fini Facbook

     © Point to Point Studio XXI°


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique