• ART ET TECHNOLOGIE

    9 Evenings : Theater & Engineering Alfons Shilling 1966


    En 1966, 10 artistes de New-York travaillent avec 30 ingénieurs et scientifiques des Laboratoires Bell pour créer une série de performances révolutionnaires qui intègre les nouvelles technologies. Ils ont utilisé la projection vidéo, sans fil de transmission du son, et le sonar Doppler - des technologies qui sont monnaie courante aujourd'hui, mais qui n'avait jamais été vu dans l'art des années 1960. Cette série de spectacles, intitulée «9 Evenings : Theater & Engineering", a été organisée par Robert Rauschenberg et Billy Klüver, un chercheur au Bell Labs, à Murray Hill, NJ La série a conduit à la création de la fondation expériences in Art and Technology ( EAT), dont la mission était de promouvoir des collaborations entre les artistes, les ingénieurs et les scientifiques.

    Armory Hall,
    Théâtre-Festival, New York : Dans les années 1960, ce qui allait conduire à la création de l'organisation des expériences  Art and Technology, a été mis en pratique à grande échelle par dix artistes vivant à New York. C'est en tant que festival unique pour les musiques électroniques ainsi les performances. L'idée de collaborer avec des techniciens fut initié par Robert Rauschenberg et Billy Klüver, et organisé et largement promue au titre du festival : neuf soirées avec des performances de John Cage, Lucinda Childs, Merce Cunningham, Öyvind Fahlström, Alex Hay, Hay Deborah, Steve Paxton, Robert Rauschenberg, David Tudor et Robert Whitman. Billy Klüver fut une force qui se développa avec beaucoup de vitalité dans les années 70. Le principal élément technique des performances a été le système électronique de modulation TEEM, composé de portables, unités électroniques qui fonctionnent sans câble à partir de télécommandes. John Cage à utilisé ce système pour activer et désactiver les haut-parleurs qui réagirent au moyen de cellules photo-électriques en fonction des mouvement. Ce fut une première colectives dans le fait d'utiliser le "Live" grâce à l'électronique d'où l'on pouvait extraire un potentiel dynamique en osmose avec des réalisations artistiques d'une grande diversité partagée avec un grande nombre de public et donc largement médiatisé.


    E.A.T. productions
    © studio point to point

    « ROBERT MORRIS-SITE ET LIVREBERNARD HENRI LÉVY-LA BUSE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :