• ROBERT MORRIS-SITE ET LIVRE

    Robert Morris Portrait de Photography de Grant-Delin

     

    Robert Morris, Observatory, 1971/1977 from Trudy van Riemsdijk - Zandee

    "Site",  1964, 18 minutes, by Robert Morris (extrait 4'6" mn)

    at Judson Dance Theater. Stage 73. Pocket Theater. with Carolee Schneemann and sound of jackhammers.

    Faute de mieux "hallucinante sur grand écran" : Robert-Morris-SITE_1964_iphone_-_iPhone_telephone_cellulaire.3gp.zip

    Cette performance de 18 minutes de Robert Morris en duo avec Carolee Schneemann organise son jeu sur les relations : abstraction-symbolisme, danse-beaux-arts, mécanique-pensée, concret-abstrait, chantier-pensée, pièces les plus influentes de sa génération et référence du mouvement minimaliste des années 60'.

    Site : est une suite d'actions chorégraphiées dans un décor dépouillé avec des accessoires blancs, accompagnées au son du marteau-piqueur. Le bruit sort depuis le parallélogramme placé sur la scène devant l'artiste Robert Morris habillé de vêtements simples et blancs a le visage est couvert d'un masque et porte des gants de travail. Après une brève attente l'artiste se dirige vers un ensemble construit de panneaux de contre-plaqué aux dimensions standards pour se saisir, de l'une d'elle et la déposer verticalement au fond de la scène, puis il prend une deuxième qu'il va nous révéler brutalement une femme nue : Carolee Schneemann, qui restera immobile, étendue telle un tableau vivant : qui se réfère à une célèbre toile du peintre Édouard Manet. Avec cette seconde planche de contreplaqué il enchainera une suite de mouvements pratiques, puis le danseur recouvrira la figure qu' incarne C. Scheemann : l'Olympia! Ensuite il repositionnera son corps à l'origine de ses déplacements ; devant la source sonore, attendant que les lumières obscurcissent la scène.

    <script type="text/javascript"> </script>


    The player will show in this paragraph

    <script src="http://ubumexico.centro.org.mx/video/flash/swfobject.js" type="text/javascript"></script> <script type="text/javascript">// <![CDATA[ var s1 = new SWFObject('http://ubumexico.centro.org.mx/video/flash/player-viral.swf','player','580','335','9'); s1.addParam('allowfullscreen','true'); s1.addParam('allowscriptaccess','always'); s1.addParam('flashvars','file=http://ubumexico.centro.org.mx/video/flash/Morris-Robert_Exchange_1973.flv'); s1.write('preview'); // ]]></script>


    En 1972, Robert Morris et Lynda Benglis ont convenu d'échanger des vidéos, afin de développer un dialogue entre le travail de l'autre. Plus d'infos Clique ici

    + Infos

    Robert Morris 1974

      Enchainé SM, casqué Wehrmacht, lunetté Police, contrasté, nu jusqu'à la taille, Morris organise avec Rosalind Krauss une image "Cake for Gay" pour présenter son exposition aux galeries Castelli -Sonnabend  d'avril 1974 dans les pages du Magazine Artforum.  Celle-ci est à regarder conjointement avec celle parut dans le même journal de Lynqa Benglis, Clique Ici qui pour son exposition la Galerie Cooper engagea des symboles similaires nudité objet sexuel coupe du corps, mais colorés. Ce qui mit le bordel dans la critique artistique de l'époque.

    Lynda Benglis Pub artforum Robert Morris Foto Rosalind Krauss

    This work is an advertisement for Morris's April 1974 exhibition at the Castelli and Sonnabend galleries, that was part of his continuing dialogue with the artist Lynda Benglis, with whom he had previously collaborated on film projects. In the ad, featured in Artforum magazine, Morris is seen from the waist up, flexing his muscles and outfitted only in S & M gear: a German Army helmet, aviator sunglasses, steel chains, and a spiked collar. While striking in itself, Morris's hypermasculine self-portrait is important for prompting an image that gave rise to a huge controversy on the pages of Artforum: a centerfold ad in that same magazine featuring a photograph of Benglis, naked but for a pair of sunglasses, a diamond earring, and sporting an enormous dildo. While Morris's image barely raised an eyebrow, "the Benglis ad" was met with an angry uproar that dramatically illustrated the sexual double standard. Interestingly, one of the loudest voices of condemnation against was the art critic Rosalind Krauss, who had actually photographed Morris for the Castelli-Sonnabend poster; along with other editors of Artforum, Krauss called the ad "an object of extreme vulgarity" that succeeded in "brutalizing ourselves and, we think, our readers."

    Robert Morris

    Ubu.com

     


    Robert Morris Book Felt Piece Drawing art / 80 €

    Robert Morris Livre Art Contemporain pae Rosalind E. Krauss, Wym Beerien and Irene Veenstra 1997 

    Vidéo extract-simulation © studio point to point

    « MAX 1967 MAX NEUHAUS-PHIL NIBLOCK DAVE GEAREYART ET TECHNOLOGIE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :