• MORTELLE SOCIÉTÉ - NIMES NOÊL 2009.

    Édition Midi Libre du dimanche 27 décembre 2009 Publié à 16 h 10 - Mis à jour à 20 h 30

    <script type="text/javascript"></script>

    L'inspection générale de la police nationale (IGPN) est présente à Nîmes depuis hier soir pour voir dans quelles circonstances le braqueur, abattu lors d'un hold-up avec prise d'otage, a fait l'objet de l'ouverture du feu par un policier. Le service régional de police judiciaire (SRPJ) est également chargé d'examiner le vol à main armée commis par deux jeunes habitants de la région nîmoise.

    Durant les faits, une employée du restaurant Mac Do du centre-ville a été prise en otage pour couvrir la fuite des deux malfrats. La police est parvenue à interpeller un premier homme. Mais le second braqueur n'aurait pas voulu lâcher l'otage et pointait apparemment une arme sur elle.

    A la lumière des premiers éléments de l'affaire, il semble que le policier a agi dans le cadre réglementaire et légal de la légitime défense. Le décès du jeune homme a suscité une vive émotion hier soir aux abords du boulevard Gambetta où le jeune homme a été tué. Si des tensions sont apparues pendant que les investigations étaient réalisées, aucun débordement, aucune dégradation, n'ont été constatés.

    Le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli, cet après-midi lors d’une conférence de presse, a indiqué « que des éléments permettent de penser que les conditions de la légitime défense sont réunies ».

    Le procureur a aussi distingué les profils des deux auteurs du braquage tous deux âgés de 21 ans. Ils ne travaillaient pas et n’étaient pas scolarisés. La victime semble avoir eu par le passé un comportement qui n’est pas irréprochable. Les deux jeunes gens sont domiciliés à Garons, un village situé près de Nîmes.




    Édition RMC du dimanche 27 décembre 2009 Le 27/12/2009 à 18h49 GMT
     
    MARSEILLE (Reuters) - Un homme a été abattu par un policier samedi à Nîmes (Gard) après avoir braqué un restaurant McDonald's à l'aide d'une arme factice, apprend-on de source policière.
    Deux hommes, dont un cagoulé et armé, ont pénétré à 23h30 (22h30 GMT) dans le fast-food situé dans le centre commercial "La Coupole", dans le centre-ville de Nîmes, et se sont fait remettre la caisse, a-t-on précisé.
     
    Alertée, une patrouille de la Brigade anti-criminalité est arrivée sur les lieux. L'homme cagoulé a alors pris une femme en otage pour protéger sa fuite et celle de son complice présumé.
    Une fusillade a éclaté et l'homme cagoulé, a été mortellement touché par le tir d'un policier.
     
    Agé de 22 ans, il était connu des services de police. Son complice présumé a été interpellé et placé en garde à vue.
     
    "Les premiers éléments de l'enquête donnent à penser qu'on est dans une situation de légitime défense pour autrui et pour le policier", a dit le procureur de Nîmes à la presse.
     
    "L'arme était factice mais parfaitement imitée", a ajouté Robert Gelli.
     
    Les deux hommes sont originaires du village de Garons, près de Nîmes.
     
    Une enquête a été ouverte par le parquet de Nîmes et confiée au Service régional de police judiciaire de Montpellier et à l'Inspection générale de la Police nationale.
     
     
    François Revilla, édité par Jean-Baptiste Vey
     
     

    Strident le souffle d'un flûtiau résonne au-dessus du boulevard fané de Noël,
    les hommes sauvages et passionnées invisibles au mort continuent à baver sans comprendre.


    À la vitesse du silence trois balles ont percé le corps jeune.

     

    Nîmes Gambetta 27 décembre 2009

     

    © STUDIO POINT TO POINT

    « CASANOVA, FLAMENCO, PANTHÈRE, TANGO, NOËL 09OPEN TWO THOUSAND TEN - HAPPY NEW YEAR »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 09:05
    Gambetta
    tu étais aux premières loges
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :