• MARK DION Nimes le 7-02-07 Musée d'Art Contemporain

    -------------------------------Les informations glanées sur les sites web présentant l'exposition M-A-R-K---D-I-O-N au Carré d'Art de Nîmes, le 7 février nous disent :

    -------------------------------que l'artiste questionne l'étude du savoir acquis : Éthnologie-Écologie-Biologie-Echantillon-Collections-(...) et sa représentation : Histoire-musée-archives-jouets-(...) en présentant des fictions scientifiques qui se font l'écho ironique d'une pensée commune de la nature pour en travailler l'idée.
    -------------------------------que pour réaliser les espaces complexes qui nous sont donné à regarder, l'artiste collecte : objets et spécimens du monde vivant, squelettes, animaux naturalisés et en peluche, végétaux, bocaux étiquetés et livres... etc.

    -------------------------------Ceci nous engage à revisiter la pratique de l'assemblage, prise en compte par des mouvements artistiques du XX° (Dada, Surréaliste, Pop, Nouveau-Réalisme, Fluxus, Art Povera, Kitch...) auxquels sont associés d'éminents artistes : Kienholz, Cornell , Rauschenberg, Klein, Broodthaers, Roth, Beuys, Tremblay, Saytour, Bijl, Koons, Caeckenbergh, et bien d'autres qui ont utilisé le re-posé, le re-presentée.

    -------------------------------En attendant l'exposition, des informations supplémentaires, dans le flammarion XXI°, sont à votre disposition aux pages suivantes : galerie Insitu, l'Atelier Calder, le texte de Greg Larson livres chez Florence Loewy et .

    °i°

    visite

    © Point to point Studio XXI°

    -------------------------------La chasse Web est finie. L'arbre, la taupe à poils, les tiroirs ouverts et fermés, les marches, les caisses, le chant des oiseaux, les photos, les mannequins, le flamand, les vitrines, les dessins, les valises... : C'est à l'échelle un qu'elles nous sont visibles les images! Dans les six salles du Carré d'Art qu'elles nous sont placées! En pied de mur les trophées!
    -------------------------------La mise en scène applique les dispositifs décoratifs et politiques de ses aînés. Mark Dion nous donne à regarder une production natural-exotiquo sans utiliser le "finito", qui magnifie l'action d'accrochage, chère à ses pères. Il nous laisse avec le voyage. Aventureux, celui-ci nous est donnée comme le paradigme d'une farce culturelle et sociale de l'accumulation bourgeoise moderne et contemporaine.
    -------------------------------Les réalisations manuelles activent les qualités d'une esthétique laborieuse, qui s'oppose à la légèreté multipliée des percepts, produisant des comparaisons formelles moins avantageuses qui semblent liées au constat supposé que l'œuvre-marchandise en représentation ne supportera pas la culture de la poussière.

    Notes du sept février deux mille quatre.

    « J'AIME L'ART CONTEMPORAIN À LA CAMPAGNELes délicieuses au van Caeckenbergh, Patrick ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :