• RAYMOND ROUSSEL LIVRES PHOTOS ET DOCUMENTS

    Raymond Roussel Portrait

    Je me suis toujours proposé d’expliquer de quelle façon j’avais écrit certains de mes livres (Impressions d’Afrique, Locus Solus, l’Étoile au Front et la Poussière de Soleils).

    Il s’agit d’un procédé très spécial. Et, ce procédé, il me semble qu’il est de mon devoir de le révéler, car j’ai l’impression que des écrivains de l’avenir pourraient peut-être l’exploiter avec fruit.

    Très jeune j’écrivais déja des contes de quelques pages en employant ce procédé.

    Je choisissais deux mots presque semblables (faisant penser aux métagrammes). Par exemple billard et pillard. Puis j’y ajoutais des mots pareils mais pris dans deux sens différents, et j’obtenais ainsi deux phrases presque identiques. Comment j’ai écrit certains de mes livres.

    Comment_jai_ecrit_certains_de_mes_livres_de_Raymond-Roussel-Texte.pdf


    Raymond Roussel, vers 1900,  avec sa mère et un amie au café de Kaiserpark à Karlsbad, vers la station thermale: Karlovy Vary, en République Tchèque.

    La-doublure-Raymond-Roussel-Texte-Livre.pdf

    De la chambre voisine. Ornant la cheminée,
    Une pendule dont on voit le balancier
    Est arrêtée ; un homme est en train de scier
    Un tronc d’arbre dessus ; le sujet est en bronze
    Doré ; fixes, les deux aiguilles au chiffre onze,
    L’une sur l’autre, font très peu d’angle ; un seul trou
    A droite du cadran, assez en bas, par où
    L’on introduit la clé pour remonter, est sombre ;
    Le bout de fer carré, seul, luit un peu dans l’ombre ;
    Au milieu le nom d’un horloger ne se lit
    e de tout près, très fin.

    Raymond Roussel dans le décor, avec la pioche et une lanterne de mineur, de Berchtesgaden vers 1926

    Dans son regard perdu, problématique, on lit
    Sans avoir besoin d’être un devin ce qu’il pense
    De l’aptitude ainsi que de l’intelligence
    Du bavard  ; il ne voit pas qu’on ait là de quoi
    S’aarder  ; il refuse aussi d’ajouter foi
    Aux balivernes sans raison d’être, aux sornees
    D’un homme qui n’a pas de ressources bien nees
    Dans la cervelle  ; il a dès longtemps renoncé
    A la discussion  ; il s’est bien enfoncé
    En s’asseyant sur le parapet  ; il préère
    Être à son aise en tous cas  ; le gros, au contraire,
    Est incommodément installé sur le bord
    Sans nul sybaritisme et sans aucun confort  ;
    Soutenant seule son équilibre, la pointe
    De son pied droit baissée et repliée est jointe
    Au sol  ; il se démène et se fait l’avocat
    D’un point foncièrement épineux, délicat,
    Dont l’importance grave, incontestable, échappe
    Aux autres  ; sûr de sa bonne cause, il se tape
    Avec le bout des doigts dressés le bas du front,
    En homme que la pure évidence confond,
    Tant elle est absolue et tant la preuve éclate  ;
    Il harcèle ses deux compagnons et se flae
    De dissiper leur doute et de les convertir
    A la doctrine qu’il a, sans se départir
    De l’exposé déjà donné ni du système
    De ces déductions lumineuses qu’il aime
    Et dont il s’évertue à montrer la valeur.

    La_vue_de_Raymond-Roussel-Texte-Livre.pdf

    Ainsi mis par lui-même, de façon saisissante, en possession de la stricte obligation voulue, le prisonnier, commençant sur l'heure, se conforma, sans fléchir, à sa ligne de conduite, trouvant à souhait l'oubli dans ses arides exercices de mémoire.
    Trois semaines avant la date fatale, il crut rêver, …

    Locus-Solus-Raymond-Roussel-Texte-Livres.pdf

    Resté à l'écart pendant la fougueuse randonnée, Không-dêk-lèn,
    voyant le calme rétabli, se mit à poursuivre comme une balle fugace
    la resplendissante sphère solaire, qu'en joueur espiègle et doux il
    gratifiait incessamment de gracieux coups de pattes.
    Pendant que nos yeux captivés allaient de Faustine aux ludions, du
    chat folâtre aux hippocampes, le maître nous parlait du diamant et
    de son contenu.

     

    Raymond Roussel - Enfance déguisement, servante et prince

    Roulotte de Raymond Roussel et article Touring Club

    Impressions d'Afrique de  Raymond Roussel Texte Livre

    Sur le point d’atteindre l’extrémité de l’esplanade, les fils de l’empereur, dirigés par Rao,tournèrent à droite pour longer le côté nord du vaste quadrilatère ; parvenus à l’angle opposé, ilsévoluèrent une seconde fois et redescendirent vers nous, tandis que le défilé, toujours alimenté àsa source par de nombreuses cohortes, suivait exactement leurs traces.À la fin, les derniers guerriers noirs ayant fait leur entrée au moment où l’avant-garde enfantinetouchait la limite sud, Rao fit dégager les abords de l’autel, et tous les nouveaux venus semassèrent en bon ordre sur les deux faces latérales, le visage tourné vers le point central de la place.

    Michel Foucault parle sur Raymond Roussel 1962

    Raymond Roussel 1877 1933

    Raymond Roussel - L'homme des bois

    + Infos

    A part of the work Autoportrait du bureau d'écriture avec ses écrits même by BlackBookBlack.

    Page qui court © Point to Point Studio

    « ENTERTAINMENT ET UNE PIZZAOPÉRATION QUENEAU »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,