• PEINTURE DE CLAUDE VIALLAT

    Plafond peint de Claude Viallat visible au 1 Amiral Courbet Nîmes 30000 Gard, France, Europe, Monde.

    Les décorations: taureaux, gardian, bouquets, ne sont pas de l'artiste. Voir travaux plus > arènes Arles, arènes Nimes

    Plus d'infos sur Claude Viallat Clique Ici

    + Infos

    Amédée Courbet

    Claude Viallat

    © studio point to point


    votre commentaire
  • <script type="text/javascript">// <![CDATA[ chaineEnCours = ""; function zeroise(t){ t = t+""; if (t.length==1){ t = "0"+t; } return t; } function donneMoiLheure(){ d = new Date(); t = zeroise(d.getHours())+""+zeroise(d.getMinutes())+""+zeroise(d.getSeconds()); newt = t.charAt(0)+t.charAt(1)+t.charAt(2)+""+t.charAt(3)+t.charAt(4)+t.charAt(5); if(chaineEnCours!=newt){ chaineEnCours = newt; changetextes("george_horloge",chaineEnCours); } } function changetextes(champ, texte){ // écrire dans un layer de type span. // "champ" correspond à l'id du layer. if (!texte){texte="";} if (document.layers) { d = document.layers[champ]; txt = "

    "+texte+"

    "; d.document.open(); d.document.write(txt); d.document.close(); } else if (document.all) { d = document.all[champ]; d.innerHTML = texte; } else if (document.getElementById) { d = document.getElementById(champ); d.innerHTML = ''; d.innerHTML = texte; } } timert = setInterval("donneMoiLheure()", 100); // ]]></script>


    25019.21

    Dette publique française

    1 626 924 293 556 €

    correspondant à 25019.21 €/hab à la dernière estimation de la population française

    © studio point to point XXI°


    votre commentaire
  • Pierre Bourdieu Reconnaître

    Pierre Bourdieu

    Sociologie Sport de Combat Pierre Carles Pierre Bourdieu.

    Documentaire Pierre Carles suivit de 1998 à 2001 Pierre Bourdieu sociologue.

    La sociologie est un sport de combat risque de déconcerter ton public :  c'est la première fois que tu mets ta caméra au service de la personne filmée, alors que jusqu'à présent, tu t'en servais comme d'une arme de frappe.

    Pierre Carles : C'est vrai qu'en apparence ce film-là est très différent de Pas vu Pas pris. Je crois pourtant que ceux qui connaissent mon travail ne seront pas trop dépaysés. L'idée que j'avais en tête, quand j'ai commencé à tourner ce film, c'était de faire comprendre à travers les travaux de Pierre Bourdieu pourquoi il est utile de se méfier des apparences, des évidences, du sens commun, de tout ce qui est donné comme naturel par les médias, notamment la télévision. Or ces questions là, je me les posais déjà à propos de la manière dont fonctionnent les journalistes-vedettes du petit écran. Il y a donc une cohérence, me semble t-il.

    Après coup, on découvre même une sorte de parenté entre les préoccupations de Bourdieu et tes productions plus anciennes.

    Pierre Carles : C'est vrai que d'une certaine manière, mes petits films sur Domino's Pizza ou le chauffeur de Chirac, tournés pour " Strip-Tease ", abordaient des thèmes qui sont au cœur du travail de Bourdieu : l'aliénation au travail, la domination que l'on subit soi-même et que l'on fait subir aux autres.

    Loïc Wacquant : La différence est dans la forme d'écriture, mais il y a une continuité évidente entre le regard de Bourdieu et celui que tu portais toi même sur la société dans tes films précédents, un regard désenchanteur et espiègle de renard. Sans cette complicité assumée, je pense que Bourdieu n'aurait jamais accepté de te laisser faire ce film. Il est tellement réticent à tout ce qui peut être perçu comme du narcissisme que la simple existence de ton film est un miracle !

    Pierre Carles : Bourdieu a longtemps résisté à l'idée de ce documentaire et s'il a finalement accepté c'est presque à son corps défendant. Une de mes principales difficultés, c'était de ne pas tomber dans l'hagiographie sans pour autant réaliser un de ces reportages pseudo-objectifs où l'on donnerait la moitié du temps à Bourdieu et l'autre moitié à ses détracteurs, et dans lesquels il n'aurait pas vraiment la possibilité de développer ses analyses. J'ai essayé de le filmer sans complaisance mais sans chercher pour autant à dissimuler ma bienveillance à son égard.

    Tu n'as pas poussé très loin le viol de son intimité : jamais on ne voit Bourdieu ailleurs que dans sa sphère de travail.

    Pierre Carles : Quelqu'un m'a dit que j'avais filmé Bourdieu dans son intimité... au travail. Mais c'est une façon de parler. Je ne suis pas sûr d'avoir réussi cela. Le travail intellectuel ne se manifeste pas de façon visible et spectaculaire. Il n'y a jamais de " Eureka ! " Lire +  Clique ici.

    La sociologie Sport de combat Pierre Carles Pierre Bourdieu

    Poster rouge. La Sociologie est un Sport de Combat de Pierre Carles avec un objet : Pierre Bourdieu.

    + Infos

    " Sur La Télévision " Recherches au collège de France

    Page en cours © studio point to point


    votre commentaire
  • Remerciements Thanks Roger Good Society © Studio point to point

    "Tu vis comment ?" La question impudique posée par celui qui intrigue avec l'espoir d'engager une réponse de société vis à vis de celui qui la reçoit.
                                                                    Appelle
    "Tu meurs comment ?" Question inéluctable qui implique du poseur une attente sanitaire qu'il verse rarement à l'oreille de son interlocuteur.


    Si la curiosité pécuniaire et hygiénique pouvait avoir une logique binaire, il est du fait de leur réciprocité que l'une n'irait pas sans l'autre : La première implique une réponse qui divise les individus au profit d'une identification catégorielle ayant pour but la reconnaissance de leur inégalité. L'autre, seconde met en œuvre des réponses humaines et naturelles dont chacun en acceptera ; il se le doit : la gratuité.

    Bien qu'elle n'empêche nullement l'étant questionné d'échapper à son autorité, la vénalité de la première impose l'oubli de l'être passant au profit de son usage pour en donner une somme [ économie + représentation = magie ]. La deuxième présente la disparition comme fondement du renouvellement des espèces dans une imprécision égalitaire [ humanité ≠ absence ] et oblige le penseur à circuler par la question affirmée : Tu vis ?

    + d'infos clique sur les liens et les images/+ informations click on the red words and pictures

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Buren, Mosset, Parmentier, Toroni, n'exposent pas

    BMTP, Salon de la  Jeune Création PARIS 1967

    "BMTP" La Biennale de Paris 1967

    Un flash-back sur hier,  qui aujourd'hui se comprend comme un "TV programme"

    Texte questions réponses de l'entretien

    Daniel Buren: première gauche: nous faisont une peinture qui doit être regardée, il suffit de la regarder.

    Speaker: Comme toute peinture

    Michel Parmentier: pas de mise en page

    Speaker: où est la différence entre ce que ces quatre mousquetaires de la peinture font et…

    Olivier Mosset: à priori comme ça

    Niel Toroni : Ah mais tout ce qu'il dit est très bien.

    Daniel Buren De: ce que l'on fait ne sert à rien et c'est le contraire de la peinture qui sert à quelque chose

    Avec les quatre panneaux proposés qui font décor à l'entretien du groupe, BMTP qui se détermine à participer la reconnaissance filmée d'une nouvelle peinture genre: "In-situ". In, par les masses égalitaires des toiles réparties sur le mur. Par les rythmes équilibrés de la mise en forme, des tableaux, qui détermine una croix. Soient un ensemble-fonction de croyants-productifs qui participe à la chorégraphie du monde télévisuel français pour laquelle les remarquables artistes affirment nier l'illusion de la boîte à magie qui les piège en "images-situ".


    © Studio point to point


    votre commentaire
  • « Tels les ordures dans le paysage, les décorations ça se remarquent» Ernesto Guevara aka Le Che

    « Les décorés de la rosette faut pas les suivre de près sinon on marche dans la merde. » Au Pop Club de José Artur

    « La légion d’honneur, c’est comme les hémorroïdes, n’importe quel cul peut l’avoir. » Jean Yanne

    « Ne faites pas cela cher ami, je ne veux pas avoir l’air d’une vieille cantinière ! » George Sand

    « Un préservatif usagé sur le trottoir me semble une bonne idée du décoratif à l'honneur de la République Française. » Meyo Malgasa

    «Ici, avant de fermer les portes j'ouvre les fenêtres sinon ça sent la charogne.» Le portier du 1 rue de Solférino Paris

    « En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière » Jules Renard

     

    Institué par un consul à vie, Napoléon Bonaparte, en le 19 mai 1802, l'ordre national de la Légion d’honneur a depuis récompensé plus d'un million de méritants éminents.

    La Fayette, Gérard de Nerval, Nadar, Honoré Daumier, Émile Littré, Gustave Courbet, Guy de Maupassant, Maurice Ravel, Pierre et Marie Curie, Claude Monet, Erik Satie, Jean-Paul Sartre, Louis Aragon, Marcel Aymé, Simone de Beauvoir, Albert Camus, Catherine Deneuve, Claudia Cardinale entre autres eurent l'honneur de la discréditer.

    Prix d'une légion d'honneur

    188,78 euros en Boutiques 168.50+20,28 droit d'accès  = 188,78 euros - Ebay 7 euros achat immédiat

    + d'infos clique sur les liens (mots rouges) et les images/+ informations click on the red words and pictures 

    Tu M …

    © studio point to point


    1 commentaire
  • Andres Serrano-Portraits

    Ce dimanche 17 avril 2011, en Avignon ; jour de certitude chrétienne ; de communion pour les catholiques. Jour où le catholique mange en partage le corps imbibé du sang du divin fils qu'un Père leur a sacrifié. C'est en ce jour, symbole de la joie, gorgée de la purification intérieure que des vandales ont choisis d'agresser les hommes et les œuvres de la Collection Lambert qui présente actuellement l'exposition "Je crois aux miracles" de l'artiste Andres Serrano.

    Andres Serrano - Shit of Bull-Merde de Toros, Bullshit-Conneries– 2007

    Andres Serrano aborde la matière photographique avec art. Ce créateur pratique couleurs, lignes et masses à partir de modèles temporels en arrêtant sa caméra sur les fonctions organiques quotidiennent pour traduire ses idées. Les photographies que l'artiste présentes aux expositions depuis de nombreuses années permettent à chacun de regarder, et, ainsi s'il le désire, s'en nourrir intellectuellement. Tout cela est mis en place dans des formats précis qui se répartissent sur des murs aux présentations choisies en accord avec les pratiques artistiques séculaires. Des rouges, des jaunes, des blancs avec la représentation trouvée d'un célèbre crucifié ; voilà pour la surface du doute.   Les œuvres de Andres Serrano ne sentent pas la pisse de grand mère comme le dit mon copain Raymond.

    Andres Serrano - Immersion Piss Christ, 1987

    -Si, face à l'idéologie plastiques proposés par l'artiste : une photographie couleur, de 1987, un cibachrome de 152,4 x 101,6 cm dans un cadre sous verre,  rationnellement nommée "Immersion Piss Christ" en référence à sa génèse fonctionnelle, il semble difficile à d'incertains croyants de laisser la porte ouverte à l'exploration, préférant se réserver à la résurgence d'un rituel cannibale synthétisé en la pastille vierge au goût de vin blanc : Eucharistie!

    -Si, il n'est d'aujourd'hui de constater que la présence d'une œuvre est incompréhensible aux "ténébreux" ; ceux-ci ne percevant de la matière proposée que les sollicitations réfléchies de leur médiocrité. Il n'est pas rare, actuellement, que soient agressés les lieux de liberté. "Le pensant de biens" manifestant son incrédulité vis à vis de la fécondité proposée. Ainsi, le convaincu de ce qui définit sa respectabilité, avec l'autorité du civilisé concentré, avance en vandale sur ce qui fait ombrage à sa vertu pour réaliser sa mission de cœur : détruire.

    Il est recevable de qualifier ses délateurs de fourbes géniteurs sur-fixés de bêtise.

    Pour Andres Serrano, cette représentation du Christ, n'est pas une œuvre blasphématoire ; mais un travail sur le rapport entre les humeurs du corps, au cœur même de la religion chrétienne (sang, lait, larmes, etc.) et l'aspiration mystique, entre humanité et divinité. On peut souligner que des certaines œuvres d'artistes célèbres qui honorent nos musées sont réalisées avec de sperme ( Salvador Dali - Lucas Samaras) - d'urine ( Beuy's) (McLure) - de Merde Gérard Gasiorowski, Dieter Roth, Piero Manzoni, que Pierre Alechinsky travail des peintures avec un pinceau de poils du pubis d'une vierge, qu'un des acteurs de "Théorème " incarnant le fils, urine sur les toiles dans le film de Pier Paolo Pasolini … etc... Soulignons que l'urine est un antiseptique précieux conseillé pour le nettoyage des toiles bithumées. sIc : Livres de pratiques et méthodes de restauration.

    Andres Serrano - portrait couleurs en cliquant sur l'image.

    Il est de soit que l'on partage la peine d'Yvon Lambert qui depuis de nombreuses années par son action et ses engagements soutient les libertés plastiques qui favorisent généreusement les discutions humaines. AMEN

    + d'infos

    article Libération

    © studio point to point


    1 commentaire
  • Pour lire le texte qui précise la définition liée à l'incertitude inquiète des branlocheux Nicolas et Carla, vous cliquez la photo.

    Je fais coucher d'abord mon idiot pour qu'il me foute sérieusement la paix (...) Je le branloche un tout petit peu, ça le tenait tranquille d'habitude. Phrase extraite  de "Mort à crédit" Roman de Louis Ferdinand Céline. La photographie est ancienne.


    Roman Photo "TVinfos"

    + Infos

    Anatomie d’une cybercatastrophe. Site de Carla Bruni-Sarkozy au coin de la rue 89

    © studio point to point


    4 commentaires
  •  

     

     

    Pour ce nus-décor il fut récupéré 5 images larges et concrètes qui s'identifient, dans les moteurs de recherche au mot nufrompointtopoint. Cela donne une illustration raisonnable du hasard réglé par From Point To Point Nu Web pour une exhibition article en date du 1 mars. (Les deux nus censurés  portaient des vêtement au moment de leur inertie pour la prise de vue).  

    © studio point to point


    votre commentaire
  • Pour ce Logos-décor il fut récupéré 5 images larges et concrètes qui s'identifient, dans les moteurs de recherche au mot logofrompointtopoint. Cela donne une illustration raisonnable du hasard réglé par From Point To Point logos pour une exhibition web en date du 1 mars.

    © studio point to point


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique