• SARAH BERNHARDT VOIX, VIDEO ET PHOTOS

    Sarah Bernhardt (1844-1923) "Rêve de Théroigne de Méricourt" Fragment de la scène VIII, acte V. Pièce de Paul Hervieu 1902

    "The dream of Theroigne Méricourt"
    "Dream of Theroigne Mericourt" Hard ZON-O-PHONE
    International Zonophone Company 25cm, catalog number X-2129 [recorded in Paris, January-February 1903].

    Acte V scène VIII
    THÉROIGNE > Dans les profondeurs du sommeil, j'entendais une immense acclamation. Une femme m'apparut, que tous saluaient de ce même cri : "- Vive la Révolution!" Mais, dans les traits de son visage, je reconnus, avec stupeur, le mien.

    LA FOULE > Ha! ha! ha!

    THÉROIGNE > C'était moi! J'incarnais la Révolution. J'étais parée de belles couleurs blanches, rouges et bleues. Je tendais vers tout l'univers des mains fraternelles. Je prononçais des phrases sublimes. J'accomplissais des actes prodigieux. J'étais, vous dis-je, la Révolution !

    LA FOULE > Ha! ha! ha!

    THÉROIGNE > Soudain, le froid d'une bouche morte s'approcha de mon oreille. Ce François Suleau, dont j'ai assuré l'immolation, me suivait et me disait : "- Tu as goûté au moyen le plus sûr d'avoir toujours raison; tu ne te déshabitueras plus de tuer le contradicteur, de tuer pour qu'on se taise, de tuer encore, parce que tu auras tué !" Et je me sentis précipitée dans un océan pourpre, sur lequel roulaient des milliers de têtes coupées chez toutes les castes : têtes fines à cheveux d'argent, têtes hâlées d'où pendaient des barbes grossières, blondes têtes de femmes, des têtes même d'enfants ! Je me défendais contre leurs dents grinçantes.

                           Je criais : "- Erreur!... Vous me prenez pour la tyrannie. C'est elle seule qui, depuis les origines du monde, a eu le loisir de faire tant de têtes sans corps... Moi, vous voyez bien ma cocarde fraîche ! Je suis la Liberté nouvelle ! Je suis la généreuse Révolution !..." Mais toutes les têtes aux yeux fixes répondaient "C'est pourtant toi !... C'est toi qui nous as tranchées au ras des épaules, ouvrant ainsi les sources rouges, vidant les précieux réservoirs de sang qui se sont perdus en cette mer fumante. C'est toi, égale aux pires tyrannies, toi ! toi ! Révolution !"

    شكرا

     

    Sarah BERNHARD par Gaspard Félix TOURNACHON <NADAR>


    Une femme, une ville : Sarah Bernhardt 3/3 : Belle Ile en Mer

    La maison de Sarah Bernhardt à Belle ïle en mer documentaire Etiquette Productions > Carte

    Sarah Bernhardt Monstre Sacré

    Reynaldo Hahn The Dreams of Prince Églantine Pianiste Magda Taglaferro 

    Sarah Bernhard Sound

    Sarah Bernard Bio

    Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt

    Henri Ducasse, député, a dit qu'il allait cesser ses relations avec Sarah Bernhardt attendu qu'il l'avait surprise avec le comte de Rémusat, son collègue à l'assemblée (...). Il a ajouté qu'il ne comprenait pas comment cette actrice consentait à recevoir des hommes aussi âgés. Il est bon de remarquer que M. Ducasse est lui-même très âgé, et de plus infirme. Lire plus Dans les secrets de la police, sous la direction de Bruno Fuligni. Editions de l’Iconoclaste. 336 pages. 69 €, ou Le livre des courtisanes Gabrielle Houbre 32 €

    © Studio point to point

    « GOMARTEAU MATRAQUE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :