• LE FILM AVEC GIACOMO GAZANOVA // BANDE ANNONCE - RVG PRODUCTION

    Votre film "LE FILm" est, un moment, un acte, de désinvolture politique!? Il pose, entre autres, la question de la déférence que le particulier entretient vis à vis du pouvoir.

    - Les mots, les images - c'est comme si… - c'est comme ça! Puis on fait autrement (…)

    Vous composez de l'image sans surprise, banale. Vos lumières sont grises, pas d'effet de technique. L'acteur, jamais ne regarde vers nous, il ne dit mot. Le montage utilise un minimum de plan. - Spectateur, nous restons sur le trottoir, en permanence, avec les textes en fond.

    - j'ai peu d'intérêts pour l'intéressement. Je ne suis, pas un faiseur de bonheur, ni de malheur, un conteur d'histoires. Vous laissé sur le trottoir : c'est vous laisser voyager ou pas, c'est vous laisser partir, où rester ; à faire la pute! L'acteur, c'est l'asticot en bout de la ligne. Je le noies pour qu'il vous tire.

    Vous nous placez dans la surface du décor, à la place du texte!. À celle de l'origine?

    Y'a une possibilité pour que les premières sonorités se soient extraites des joyeuses copulations de groupe, il y a 30 000 ans, puis qu'elles aient déterminées des puissances phoniques, donc de la connaissance. E, ainsi des langages. Ce serait donc la répétition joyeuse qui formerait des gaz pour véhiculer des autorités permettant de développer notre intelligence. Le cannibalisme serait la mieux placé pour la comédie. C'est le fond du RIRE!

    Votre film est immobile.  Pourquoi

    La surface ça a un coût! Faut qu'elle rapporte sinon c'est le drame - la névrose actuelle du politique, compter!. Ce film est une comédie de palissade. Il utilise le trou. C'est en cela une référence au montage; l'utilisation de la bobine pour ouvrir sur le trou.

    Vous le présenterez cet été au festival "Casanova-forever"?

    "Le Film" ce  positionne dans un cinéma manifeste : Dé-et-fini, il est. Il revendique une projection, contre., appuyé sur un mur blanc en plein le soleil. Il chasse les spectateurs.

    Entretien Gilles Bréchoire.

    © Studio Point to point

    « CRASH(s) ! VARIATIONS DE BRUNO GESLIN. CLAUDE VIALLAT -EXPOSITIONS D'ÉTÉ- LE PREMIER À, NÎMES, LE DEUX À, UZÈS, LE TROIS À, FLORAC, LE VINGTDEUX, À RUSSAN »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Melo
    Samedi 5 Juin 2010 à 06:06
    Bonjour
    Surprise et séduite par ce blog.
    2
    Mercredi 9 Juin 2010 à 21:09
    casanova for you
    Thanks
    3
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 13:35
    CASANOVA VOEUX
    La BNF vous présente ses meilleurs Vœux pour l'année 2012. CLIQUEZ SUR LE LIEN
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :