• La mouvance des présidences.

    - Notons qu'en raison de la diversité des élus et de la définition des électeurs, il est difficile de définir ce qu'est le président actuel. Le principe d'une histoire en mouvement ne définit pas la totalité Président, il existe en effet des présidents sans histoire à proprement parler, oublié et il n'est ici position de salement les rappeler.

    - Il a été donné de voir des présidents sans mouvement apparent, des présidents sans tournage des présidents d'archives, ou des présidents expérimentaux, des présidents sans son, et même des présidents sans images.

    - À ses débuts, les présidents étaient muets. Leur voix n'était pas présente, le président devait donc mettre en scène des histoires avec le moins de dialogue possible. son but était de montrer des sentiments uniquement par l'image : drapeau et place publique / manœuvres et mains levées / vélos et matelas. Après l'arrivée du son lié à l'image en mouvement beaucoup de présidents proposèrent des images dynamiques : Explosions atomiques en ville - Avions traversant des immeubles - .

    - Suivant les pays, différents styles de présidences apparaissent clairement. Les présidents produits en Europe et aux États-Unis prétendent montrer en général des scènes vraisemblables : Clinton et sa pipe - Angela et dieu - Poutine et l'Okhrana - Hu Jintao au Tibet. Cela est différent pour les présidents d'autres cultures, notamment en Inde, où la vraisemblance de l'action n'est pas primordiale : Bhutto-Musharraf et fils / Pratibha Patil la saga. On peut observer le fait que la présidence française tend à devenir assez intimiste, basé sur les rapports humains, Cécilia, Kadhafi et moi / Carla-Moubarak et moi / Rolex-chaussettes et moi, alors que le président américain fait beaucoup plus appel à l'imaginaire Petroleum Company-Irak et you / Américac I'm rich. Yes Indeed ! avec les pauvres.

    J'associe, Niccos responsable de la photo et ses dérives, la galerie philippe pannetier, google pour sa touche, wikipedia dans lequel j'ai mis les doitgs, et les présidents qui de gaz n'ont l'odeur, par des remerciements sincères pour cet art-ick! M.Pelaña.

    « Charles Baudelaire extrait du Salon de 1846, et Compléments BiographiquesFrom point to point, à la Jalougallery. »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,