• JACQUES RANCIÈRE VIDÉOS ENTRETIENS-RENCONTRES

    Jacques Rancière Portrait

    "Je ne dis jamais ce qu'il faut faire ni comment le faire. J'essaie de redessiner la carte du pensable afin de lever les impossibles et les interdits qui se logent souvent au coeur même des pensées qui se veulent subversives."
    Et tant pis pour les gens fatigués. Entretiens.

    Esthétique et Politique Entretion Jacques Rancière/Ricardo Arcos-Palma 2011

    Au Mazet

    Esthétique & Politique: l'artiste entrepreneur discution avec Ricardo Arcos-Palma 2010

    Acanthe Ampelopsis Nèfle

    "C'est comme tissu commun, constamment retissé à partir de telle ou telle parcelle, que la poésie peut appartenir à tous."

    "Le monde excède le champ de l'action tout comme le sujet excède le cercle de la volonté. L'acte de pensée qui prend cet excès en compte porte un nom, il s'appelle rêverie. La rêverie n'est pas le repliement sur le monde intérieur de celui qui ne veut plus agir parce que la réalité l'a déçu. Elle n'est pas le contraire de l'action mais un autre mode de la pensée, un autre mode de rationalité des choses. Elle n'est pas le refus de la réalité extérieure mais le mode de pensée qui remet en question la frontière même que le modèle organique imposait entre la réalité «intérieure» où la pensée décidait et la réalité «extérieure» où elle produisait ses effets." Sic Le fil perdu Essais sur la Fiction Moderne  Jacque Rancière


    La politique de la fiction Cycle : Miracles et mirages de la représentation. Marseille 2014

    "Aristote définissait la poésie par la production d'une fiction, c'est-à-dire d'une combinaison d'actions, qu'il opposait à la simple succession empirique des faits. Cette définition d'apparence anodine noue la fiction à une certaine idée de l'ordre causal mais aussi à une hiérarchie, où les sujets capables d'agir sont séparés des simples vivants.
    La fiction moderne a mis en cause cette hiérarchie en affirmant l'égale capacité de tout vivant à être un personnage de fiction. Elle a, du même coup, remis en question la logique causale de la narration. J'examinerai quelques formes de cette double remise en cause mais aussi quelques effets qui en résultent tant pour la fiction que pour ses liens avec les formes d'intelligibilité de l'action sociale." Jacques Rancière.


    Acanthes Archive

    La méthode de l'égalité Entretien avec Laurent Jeanpierre et Dork Zabunyan

    "J'ai toujours essayé de dire qu'un être supposé fixé à une place était toujours en réalité participant à plusieurs mondes, ce qui était une position polémique contre cette théorie asphyxiante des disciplines, mais aussi une position théorique plus globale contre toutes les formes de théories identitaires. Il s'agissait de dire que ce qui définit les possibles pour les individus et les groupes, ce n'est jamais le rapport entre une culture propre, une identité propre et les formes d'identification du pouvoir qui est en question, mais le fait qu'une identité se construit à partir d'une multitude d'identités liée à la multitude des places que les individus peuvent occuper, la multiplicité de leurs appartenances, des formes d'expérience possibles." J. Rancière

    Casque Jacques

    3 réponses de Jacques Rancière aux interrogations de l'institut français de Valence (Espagne). Engouement pour vos écrits auprès de la jeunesse... Qu'est-ce que la philosophie ? En quoi votre cinéma nourrit-il votre réflexion sur l'esthétisme ? 

    La pensée du présent  conférence à l'institut français d'Athène Jacques Rancière

    + infos

    "Hier encore, le discours officiel opposait les vertus de la démocratie à l’horreur totalitaire, tandis que les révolutionnaires récusaient ses apparences au nom d’une démocratie réelle à venir. Ces temps sont révolus. Alors même que certains gouvernements s’emploient à exporter la démocratie par la force des armes, notre intelligentsia n’en finit pas de déceler, dans tous les aspects de la vie publique et privée, les symptômes funestes de l’"individualisme démocratique" et les ravages de l’ "égalitarisme" détruisant les valeurs collectives, forgeant un nouveau totalitarisme et conduisant l’humanité au suicide."

    "La démocratie est nue dans son rapport au pouvoir de la richesse comme au pouvoir de la filiation qui vient aujourd'hui le seconder ou le défier. Elle n'est fondée dans aucune nature des choses et garantie par aucune forme institutionnelle. Elle n'est portée par aucune nécessité historique et n'en porte aucune. Elle n'est confiée qu'à la constance de ses propres actes. La chose a de quoi susciter de la peur, donc de la haine, chez ceux qui sont habitués à exercer le magistère de la pensée. Mais chez ceux qui savent partager avec n'importe qui le pouvoir égal de l'intelligence, elle peut susciter à l'inverse du courage, donc de la joie."

    La Haine de la Démocratie  2005 clique entretien Jacques Rancière clique ici Sur Radio Univers.

    Questions de communication revues.org

     Lieux dits Pages Jacques Rancière

    Entretien Jacques Ranciere.pdf     "Jean-Luc Godard, La religion de l'art".  Reproduction d'un entretien avec Jacques Rancière   Les-Ecarts-du-Cinema-Susana-Nascimento_Duarte-Jacques_Ranciere.pdf   Jacotot final, Jacques_Ranciere.pdf   RANCIERE_Jacques.pdf   Contre-jour-Martin-Jalbert-Jacques_Ranciere-2005.pdf


    … un roman mineur, une chanson idiote, un livre de bibliothèque rose, une prière d 'enfance font souvent le canevas sur lequel n ous inscrivons et nous approprions les grands textes. Les textes dont nos vies et nos écrits se tissent opèrent dans la mesure même où ils sont oubliés, déplacés, transfigurés.

    Page qui court © studio point to point XXI°

    « RODEZ-UN NOUVEAU SOLGYÖRGY LIGETI LIBRE ÉCHANGE, FLUXUS »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Février 2015 à 19:52
    Trs bon article
    Merci Film Streaming poru cette article
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :