• CHARLIE JEFFERY EXPOSE À NIMES EN SEPTEMBRE

     

    Charlie Jeffery chante coule coupe colle démonte déplace moule brise, rechante recolle recoupe recolle rejette remonte raccorde démoule. Les actions de Charlie Jeffery attaquent les questions - Durée? Place? Figure? Événement? Masse? Exposition? Production? Position? Proportion? Information? Artiste?

    Questions? : - L'artiste peut-il avoir une position productive de masse en figurant un événement informatif qui prendra place dans la durée? - La masse en place peut-elle exposer une autre figure que celle de la production artistique positionnée par l'information d'une durée? - La durée d'une information exposée positionne-t-elle l'artiste à une place proportionnelle à la masse de la figure produite?

    La matière est la pensée. La pensée est matière. Le vice et versa. La choses est à penser.

    "What is taken as given" le titre de caractère gras de l'article "Treasures for Theatre" de la page web de la ferme du Buisson présentant l'exposition 09/2010 de Charlie Jeffery m'évoque the The Rape of Sabine (Women). L'enlèvement de Sabines, un thème artistique qui traverse les siècles de culture européenne en représentant des corps dans la peinture, et, la statuaire* en répondant à la question de la matière et de son instabilité. Chaque fois prise en charge par l'artiste le thème répété pose la représentation du savoir acquit de son temps tout reconnaissant pour l'autre, le suivant, la force de le containdre.

     

    À FROM POINT TO POINT GALLERY OF NÎMES

    CHARLIE JEFFERY est invité à présenter son travail.

    Du 9 septembre au 9 octobre 2010

    au 2 + 2 place de la Calade (place du théâtre)

    CURATOR DE L'EXPOSITION IN EXTENSO LA PART DES CHOSES / EPISODE 4 CLERMONT FERRAND

    Click for more infos LA_PART_DES_CHOSES_4_Gallis-Jeffery.pdf

     

    + D'INFOS CLICK

    if you dont know i cant tell you

    *(Peruzzi, da Cortona, Da Bologna, Poussin, Picasso, Sussman)

     

    PERFORMANCE DE CHARLIE JEFFERY, VIDEO 01, DU 09 SEPTEMBRE 2010 À L'ESPACE FROM POINT TO POINT DE NÏMES

     

     

     Les sculpteurs


    Dominique sculpte pour la part des choses avec les conseils de Charlie Jeffery From point to Point Galerie

    Page en cours

    clic ici la suite de l'enregistrement

    Charlie Jeffery part 02

    Charlie Jeffery part 03

    Charlie Jeffery part 04

    © STUDIO POINTTOPOINT

    « GALLIS FABRICE EXPOSE À NIMES EN SEPTEMBREANDY WHAROL ELLE EN LIVRES ET PROSPECTUCES »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    gellairelax
    Jeudi 7 Octobre 2010 à 18:17
    Mille merci
    merci beaucoup Phil Je retourne à la construction de mon site internet
    2
    Lundi 19 Mars 2012 à 16:41
    Charlie Jeffery
    Dans Office of Imaginary Landscape, Charlie Jeffery propose d’occuper des espaces de bureaux avec des formes organiques et végétales, et de créer un réseau entre les institutions participantes qui dupliqueront ces jardins miniatures de manière virale et modulaire. Ces « jardins » seront filmés en permanence par un ensemble de webcams. Ce projet d’infiltration consiste en une attaque physique de structures institutionnelles en activité, lieux de flux d’énergie et d’information. En raison du proces­sus naturel de croissance et de décomposition, la végétation, l’humidité, les moisissures, la rouille, les champignons vont potentiellement envahir les lieux, s’insinuant à travers les murs, le sol, les fenêtres … La pratique artistique de Charlie Jeffery est processuelle. Il travaille à partir de matériaux trouvés sur place, en explorant leurs qualités et en modifiant leurs valeurs. Ces matériaux sont souvent des objets usuels récupérés, des matériaux pauvres (poussière, boue, polystyrène, carton), évoquant l’idée d’une transformation possible de la matière, d’une équation entre l’objet et l’énergie modifiant ses propriétés au fil du temps. Parallèlement à ses sculptures, Charlie Jeffery réalise des vidéos, dessins et performances dans lesquels la question du langage est primordiale. Avec ses expressions, ses rythmes, ses tensions, le langage devient pour lui un médium plastique, malléable, empreint de qualités exponentielles, quelquefois absurdes ou imprévisibles.
    3
    Vendredi 26 Octobre 2012 à 13:56
    Exhibition Art
    WE GAVE A PARTY FOR THE GODS AND THE GODS ALL CAME Stéphane Bérard, Pauline Curnier Jardin, John Giorno, Alex Hubbard, Charlie Jeffery, Marie Lancelin, Seulgi Lee Une proposition d'Arko et In extenso Emprunté à un poème visuel de l’artiste américain John Giorno, le titre de l’exposition «We gave a party for the gods and the gods all came» (Nous avons préparé une fête pour les dieux et les dieux sont tous venus) sonne comme une parole hallucinatoire, qui évoque l’extravagance des rituels païens ancrée dans l’imaginaire collectif, en la doublant d’une dimension résolument festive.
    4
    Vendredi 1er Mai 2015 à 23:55

    CHARLIE JEFFERY - If you don’t know I can’t tell you

    8 MAY 2015
    17H00-17H45
    ESPACE 315
    CENTRE POMPIDOU
    PARIS
    “If you don’t know I can’t tell you” : cette phrase a accompagné l’artiste plasticien et performer Charlie Jeffery pendant de nombreuses années, dans son travail comme dans sa vie. Pour Stand up !, il se sert de cette formulation à la fois évidente et trompeuse et l’utilise comme base de sa performance : un stand-up, pendant lequel il ne restera jamais immobile. Car se lever (« to stand up »), c’est aussi tomber et mourir maintes et maintes fois. « Je vais prendre une posture, prendre position face aux choses, prendre position, glisser et tomber encore, (...) je me redresserai, me redresserai et tomberai, tomberai et mourrai, et me relèverai encore... »

    *La performance If you don’t know I can’t tell you, de Charlie Jeffery sera reprise le dimanche 17 mai, à 15h30

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :